Mon compte Devenir membre Newsletters

Fabienne Barouillet et Laurence Palmowski: une Daf et une DRH dans le désert... marocain

Publié le par

Le 18 mars 2016, la 26e édition du Rallye des Gazelles s'élancera. Parmi les équipages, Fabienne Barouillet, Daf de Transavia, et Laurence Palmowski, DRH du groupe Rousill'hotel, à bord d'un 4x4. Rencontre avec l'équipage 187, avant ces 9 jours d'évasion.

Laurence Palmowski (à gauche), DRH du groupe Rouill'hotel, et Fabienne Barouillet (à droite), Daf de Transavia.

Laurence Palmowski (à gauche), DRH du groupe Rouill'hotel, et Fabienne Barouillet (à droite), Daf de Transavia.

Fabienne Barouillet, en tant que Daf vous avez pris naturellement le lead dans la préparation budgétaire. Comment l'avez-vous construite?

Fabienne Barouillet: Méthodiquement! Depuis notre décision, en juillet 2015, j'ai opté pour une gestion de projet méthodique, avec des jalons: un dossier prêt à être présenté début septembre, un premier contact avec chaque sponsor potentiel pour le début novembre.

Nous avons fait des points réguliers et le calendrier a été tenu... à peu de chose près. Côté outils, PowerPoint pour le dossier et Excel pour la construction de budget et le suivi des contacts!

J'ai construit ce budget en reprenant toutes les références possibles pour ce qui pouvait constituer des coûts: inscription, location de voiture et de matériels obligatoires, formations, etc. Avec un suivi des dépenses, recettes, encaissements, décaissements. Nous avons un budget global de plus de 40000 euros, construit en mode low cost, c'est-à-dire réaliste et raisonnable à la Transavia.

Conduire hors piste, sans indicateur mais avec une cartographie, c'est souvent le quotidien des Daf. Y a-t-il d'autres convergences?

FB: D'abord, le travail en équipe. Cela nous a été dit et redit pendant notre formation d'orientation. Je suis plus à l'aise -étonnant, non?- dans le rôle de navigatrice, et Laurence dans celui du pilote. Mais nous apprenons les deux rôles pour nous relayer... et nous challenger mutuellement.

D'où une autre convergence: l'objectif final est de finir la course dans les meilleures conditions possibles, et donc de définir une stratégie quotidienne afin de ne pas perdre de points. Il faut anticiper les difficultés, prendre des risques mesurés et vérifier ­régulièrement notre position par rapport aux prévisions.

Troisième convergence: prendre en permanence des décisions concertées et assumer nos choix, avec les erreurs qui en découleront, comme au sein d'un Codir. Cela s'apparente à du rolling forecast quotidien.

Fabienne, vous prenez la route le 18 mars. Mi-janvier, la nouvelle p-dg de Transavia, Nathalie Stubler, prenait son poste; comment avez-vous préparé cela?

FB: Le changement de p-dg n'était pas prévu lorsque nous avons pris notre décision, avec Laurence. J'ai veillé à l'en informer dès notre premier tête-à-tête, tout en l'assurant que l'équipe était bien en place et en mesure d'assumer la fonction finances pendant trois semaines.

J'ai aussi veillé à ce qu'aucune grosse échéance n'intervienne en mon absence. Le conseil de surveillance se tiendra avant mon départ. Et puis mars est un mois plus simple pour ma fonction chez Transavia: pas de budget, pas de clôture annuelle. Nathalie Stubler sera d'ailleurs à l'arrivée pour accueillir aussi les trois autres voitures Transavia. C'est une belle manière d'arriver dans une entreprise que d'intégrer un tel projet porté par des salariés, qui prouve le dynamisme et la capacité à s'engager des équipes.

Le Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc

Seul rallye-raid hors-piste 100% féminin au monde, il rassemble, depuis 1990, chaque année, plus de 300 femmes de 18 à 65 ans, de plus 30 nationalités différentes, dans le désert marocain. Ce rallye propose aussi une autre vision de la compétition automobile: pas de vitesse, pas de GPS, mais une navigation à l'ancienne (cartes, boussoles), uniquement en hors-piste et sans smartphone ou autre moyen de communication.

>> Lire la suite en page 2.


Mot clés : Daf |

Florence Leandri