Mon compte Devenir membre Newsletters

"La finance ne doit pas rester une chasse gardée pour les techniciens qui la maîtrisent"

Publié le par

Après 25 années d'expérience en contrôle de gestion et finance dans des PME et des grandes entreprises (Fuchs Petrolub en Asie, Alstom, Areva en Inde, Servisair...), Nila Mitha a créé sa structure de conseil pour accompagner les PME dans leur pilotage opérationnel et vient de publier un ouvrage.

'La finance ne doit pas rester une chasse gardée pour les techniciens qui la maîtrisent'

Vous venez de publier un ouvrage : L'Entreprise ce n'est pas un gros mot, Comprendre La Finance d'Entreprise pour Décider, Créer, Agir, Réagir. Pourquoi avoir écrit un Nième livre d'initiation à la finance ?

Nila Mitha : Depuis que j'exerce une activité de conseil, j'ai pu me rendre compte de la difficulté que pouvaient éprouver les créateurs et dirigeants d'entreprise à s'approprier le vocabulaire financier. Mon objectif avec ce livre est de démystifier la technique financière et la rattacher à la réalité du quotidien des entrepreneurs grâce à des parallèles puisés dans la vie des ménages de tous les jours : établir un business plan, gérer un budget, élaborer des plans de trésorerie et chercher des financements.

" L'entreprise ce n'est pas un gros mot ", le titre est fort...peut-être un peu trop ?

Nila Mitha : Mon deuxième objectif est aussi de lutter contre les stéréotypes et préjugés qui cantonnent le monde de l'entreprise à celui du CAC 40. Pour avoir exercé une activité de CFO dans de grands groupes, je suis en mesure d'évaluer le fossé culturel qui existe entre les deux univers. Et j'ai à coeur de réhabiliter l'image de ces 3 millions de PME méconnues du grand public et qui sont pourtant celles qui créent les emplois et font tourner l'économie du pays.

Nila Mitha


En tant qu'ancienne CFO reconvertie dans le monde du conseil aux PME, qu'avez-vous à conseiller à vos anciens confrères DAF ?

Nila Mitha : Une de mes préoccupations, quand j'occupais différents postes de direction financière au sein de grandes entreprises, était de former les collaborateurs non financiers à la finance pour qu'ils adhèrent plus aisément aux objectifs financiers de l'entreprise. Un commercial sensibilisé aux problématiques de coûts et de trésorerie saura mieux gérer ses marges et ses délais de paiement. J'ai toujours considéré que la finance ne devait pas rester une chasse gardée pour les techniciens qui la maîtrisent mais être ouverte à tous pour qu'ils puissent contribuer aux objectifs communs de rentabilité et de pérennité de l'entreprise. C'est fort de cette expérience, que nous avons développé nos modules de formation en finance pour non financiers dans notre structure.

Pour en savoir plus: Mitha & associés

Mot clés :

Yousra Senhaji