Mon compte Devenir membre Newsletters

De Daf à expert-comptable : y avez-vous songé?

Publié le par

Il y a un an, l'Ordre des experts-comptables francilien lançait une cellule coaching destinée aux cadres financiers désireux de se reconvertir. L'exigence de 5 ans à un poste à responsabilité qualifie les Daf qui veulent prendre leur indépendance. Et l'Ordre a besoin d'experts-comptables seniors!

De Daf à expert-comptable : y avez-vous songé?

Dans le cadre d'un changement d'orientation ou à la suite d'une perte d'emploi, un Daf peut choisir de se reconvertir dans l'expertise-comptable. Une démarche peu courante où les élus sont rares (en cinq ans, 50 dossiers déposés en région parisienne et seulement 15 retenus). C'est ce que l'Ordre des experts-comptables de Paris Ile-de-France veut voir changer. D'où une cellule d'accompagnement destinée aux cadres financiers désireux d'utiliser la passerelle de reconversion placée sous l'autorité de la Direction régionale des finances publiques (DRFIP). " Notre volonté est de venir en appui des candidats, de jouer le rôle de coach ", précise Gilbert Metoudi, vice-président de l'Ordre des experts-comptables de Paris Ile-de-France.

" Après six années de crise qui ont détruit de nombreux emplois à valeur ajoutée, nous voyons des directeurs financiers très qualifiés se trouver en situation de recherche d'emploi, observe Stéphane Cohen, président de l'Ordre. Nous constatons qu'ils ont une appétence forte à travailler de manière indépendante sur des missions courtes, comme Daf à temps partagé par exemple. Ce que nous leur proposons, c'est de s'inscrire dans le cadre d'une marque forte, celle d'expert-comptable. "

Plusieurs conditions cumulatives

Pour pouvoir bénéficier de la passerelle, le cadre financier doit remplir plusieurs conditions cumulatives. Tout d'abord, être âgé d'au moins 40 ans dont 15 années d'activité dans l'exécution de travaux d'organisation ou de révision de comptabilité au sein d'une entreprise, publique ou privée. On attend également de lui qu'il ait exercé au moins cinq ans des fonctions ou missions à forte responsabilités administratives, financières et comptables. " Il faut un certain bagage en matière de diplômes, précise Gilbert Metoudi. Un autodidacte aura moins de chances de réussir. Par ailleurs, la commission est attentive à la moralité et aux intentions du candidat. "

La constitution d'un dossier de candidature solide peut prendre plusieurs mois et c'est ici surtout que la cellule coaching intervient. Le dossier est déposé auprès de la DRFIP, laquelle l'instruit et le présente à une commission paritaire qui statue. Si la décision est favorable, le candidat dispose d'un délai de quatre ans pour s'inscrire au tableau de l'Ordre et peut exercer en qualité d'expert-comptable bien qu'il n'en ait pas le diplôme (il peut donc indiquer sur sa carte de visite "expert-comptable" mais pas "expert-comptable diplômé".