Mon compte Devenir membre Newsletters

Comptabilité : les deux fonctions les plus recherchées

Publié le par

Le cabinet Robert Half a retenu les fonctions de contrôleur de gestion opérationnel et de comptable auxiliaire dans son palmarès des "jobs en or" 2015-2016. Le premier pour sa capacité d'aide à la décision. Le second pour sa grande polyvalence.

Comptabilité : les deux fonctions les plus recherchées

Comme chaque année, le cabinet de recrutement Robert Half établit un palmarès des " jobs en or " dans plusieurs secteurs d'activité. Cette année, dans la catégorie finance et comptabilité, deux fonctions très différentes tirent leur épingle du jeu. Il s'agit du contrôleur de gestion opérationnel et le comptable auxiliaire.

Contrôleur de gestion opérationnel

Proche du terrain par essence, le contrôleur de gestion opérationnel est recherché pour sa capacité à apporter une " véritable valeur ajoutée en matière d'aide à la décision ". Sur cette fonction, la demande du marché reste très soutenue. " C'est un métier phare de la finance, assure Bruno Fadda, directeur de Robert Half finance et comptabilité. Le contrôleur de gestion opérationnel ne se contente pas d'agréger des chiffres, il est un véritable conseil interne à l'entreprise. " La particularité de cette fonction réside dans sa proximité avec l'activité de l'entreprise : contrôleur de gestion industriel, commercial ou encore contrôleur de gestion SI. " Ce profil est très focusé sur une thématique précise ", souligne Bruno Fadda. Autre particularité : la fonction fait l'objet d'un le double rattachement, à la fois hiérarchique (à un responsable d'activité) et fonctionnel (à un responsable de la filière gestion/finance).

" Même s'il n'y a aucune obligation à avoir un contrôleur de gestion dans une entreprise, ces sont des postes qui deviennent incontournables, ajoute le directeur de Robert Half finance et comptabilité. C'est une option qui a démontré son utilité depuis de nombreuses années. "

Accessible généralement au niveau bac + 5, le poste de contrôleur de gestion opérationnel nécessite l'acquisition d'un savoir-être. " La dimension humaine de la fonction est très importante, car il faut pouvoir bien passer auprès d'interlocuteurs très différents ", précise Bruno Fadda. Placée au coeur du processus décisionnel de l'entreprise, la fonction contrôle de gestion est une bonne clé d'entrée pour accéder à des postes de direction financière.

Comptable auxiliaire

Déjà désigné comme étant " l'un des postes les plus évolutifs de la comptabilité " dans la dernière étude rémunération de Robert Half, la fonction de comptable auxiliaire reste très prisée, notamment des PME, ETI et filiales de grands groupes. Auprès de ces recruteurs, c'est le profil polyvalent qui séduit, particulièrement s'il est doublé d'un bon niveau d'anglais et de la maîtrise d'un ERP. " Au-delà de saisir les factures clients et fournisseurs, le comptable auxiliaire peut aussi avoir un rôle de recouvrement qui est le nerf de la guerre pour les PME ", analyse Bruno Fadda. Relativement incontournable, le comptable auxiliaire fait l'objet d'une forte demande sur le marché de l'emploi. Si bien qu'aujourd'hui " les candidats sont en position de force ". Cette fonction généralement non cadre est accessible après un bac + 2 (BTS, DUT). Elle peut permettre d'évoluer à terme vers un poste de responsable comptable (comptabilité fournisseurs ou comptabilité clients). " Ceux qui ont complété leur cursus par un DCG peuvent évoluer plus facilement vers un poste en comptabilité générale ", estime Bruno Fadda.