Mon compte Devenir membre Newsletters

La prise de poste post-LBO par Caroline Notre Dame, Daf de Fondasol

Publié le par

Retour sur les 100 premiers jours de Caroline Notre Dame au sein de Fondasol, après son quatrième LMBO. Ses chantiers (facturation notamment) et ses défis dont une culture d'entreprise reposant sur l'autonomie, difficilement compatible avec les impératifs du cash et d'harmonisation post-LBO.

La prise de poste post-LBO par Caroline Notre Dame, Daf de Fondasol

Contexte de la prise de poste

En juin 2014, le bureau d'études Fondasol, numéro 2 français des études géotechniques, signe son quatrième LMBO avec le fonds d'investissement Demeter Partners. Ce dernier, qui a diagnostiqué quelques problèmes de gestion de cash dans la phase des due diligences, lui suggère d'étoffer sa direction financière avec un nouveau CFO. Ce sera Caroline Notre Dame, à la fois familière avec le secteur de l'environnement et l'actionnariat financier, qui n'a pas hésité à faire ses valises de Chartres à Avignon pour " saisir l'opportunité de devenir actionnaire d'une ETI détenue à 40 % par ses salariés avec un projet de développement ambitieux et un environnement de travail stimulant ".

Ce qui vous a le plus "surprise": une culture d'ingénieur très forte

Elle s'attaque en premier lieu au chantier d'amélioration du BFR en traitant les deux sujets de faiblesse de Fondasol : la qualité de facturation à des clients (marché public) très à cheval sur le respect de procédures administratives complexes et chronophages, et la relance qu'il fallait systématiser et muscler. " Un choc culturel dans cette entreprise à la forte empreinte d'ingénieurs et aux habitudes d'autonomie très poussées au niveau des 28 agences. " Pour surmonter les réticences au changement, Caroline Notre Dame n'hésite pas à mettre les mains dans le cambouis en s'attaquant elle-même à la relance du plus gros client et en obtenant des résultats convaincants : le DSO (ou délai moyen de paiement) est passé de 69 jours fin 2013 à 59 jours fin 2014 et 54 mi-2015.

Ce qui vous a pris le plus de temps : homogénéiser les procédures

Pas évident non plus d'impulser le changement quand on vient d'arriver dans une entreprise où les effectifs sont stables depuis vingt ans. " J'ai pris le temps de connaître les gens et de comprendre le vocabulaire et les codes de l'entreprise en visitant toutes les agences, témoigne la Daf de Fondasol. Le plus difficile a été d'homogénéiser les méthodes et les procédures au niveau des 28 agences qui fonctionnaient comme des petites entreprises autonomes. " Une phase délicate où la directrice financière a dû s'impliquer dans la démonstration de l'utilité de bouleverser les vieilles habitudes grâce à des résultats probants. " On passe forcément par quelques moments de découragement, confie Caroline Notre Dame. Mais quand on voit la courbe de trésorerie grimper, ça prouve que les efforts sont payants et on reprend le dessus. " Accompagnée et soutenue par sa direction générale, la Daf a gagné progressivement l'adhésion de tous les salariés à sa volonté de changement. " Il est important d'être pédagogue et de s'impliquer personnellement dans la mise en place des préconisations, insiste-t-elle. Je ne dis pas "il faut faire", mais "je vais vous aider à faire". "

Quels conseils pour une prise de poste réussie?

" Bien maîtriser ses chiffres, anticiper au mieux et communiquer de façon claire et transparente avec ses partenaires financiers ", résume Caroline Notre Dame, qui en est à son deuxième LBO avec la même équipe d'investisseurs. Autre conseil important, loin d'être accessoire : " Insuffler la pêche et la bonne humeur à son équipe, et bien sûr la valoriser dans les réussites accomplies en commun. "

Repères

Raison sociale : Fondasol

Activité : études géotechniques

Forme juridique : SAS

Président : Olivier Sorin

Création : 1958

Siège social : Avignon

CA 2015 : 52 M€

Effectif 2015 : 530 salariés