Mon compte Devenir membre Newsletters

1 directeur financier sur 2 se dit stressé par son travail

Publié le par

50% des directeurs financiers interrogés n'hésitent pas à se dire stressés au travail, un chiffre qui monte à 54% au sein des CFO de province.

1 directeur financier sur 2 se dit stressé par son travail

Selon une récente étude Blackline/Opinionway rendue publique le 25 mars 2015, 68% des CFO interrogés estiment leur charge de travail plus lourde qu'il y a cinq ans, 21% la décrivant même comme "beaucoup plus lourde".

Un ressenti particulièrement fort chez les directeurs financiers du secteur du commerce (77%) et ceux des entreprises de plus de 250 personnes (70%).

Et dernier élément du constat: 50% des directeurs financiers interrogés n'hésitent pas à se dire stressés au travail, un chiffre qui monte à 54% au sein des CFO de province sondés pour cette étude.


Sources du stress

- L'évolution des normes et des réglementations (46% des sondés);

- Le respect des échéances (29%);

- Le besoin de répondre aux attentes de toutes les parties prenantes de l'entreprise (28%);

- La multiplication des données à traiter (21%);

- Le respect des objectifs (20%);

- La nécessité de gérer différents services informatiques (18%);

- La clôture annuelle ou trimestrielle (12%).


Le fait d'être interrompu en permanence est de loin la situation la plus souvent citée comme stressante (87%), surtout par les CFO d'entreprises de plus de 250 personnes ( 94%).

Un rôle plus stratégique depuis 2008

L'étude Blackline/Opinionway recense comme principales raisons de cette augmentation de la charge de travail des directeurs financiers :

1) des compétences accrues (gestion de trésorerie, recherche de financement, communication, gestion du risque, etc.);

2) une évolution de leur fonction depuis la crise financière et un rôle beaucoup plus stratégique;

3) des pics de difficultés : entre la pression managériale, la remise à plat de la stratégie, le respect des objectifs et l'environnement économique de plus en plus défavorable, certaines périodes sont très délicates à aborder, notamment quand arrive la saison des clôtures de compte (mensuelle et annuelle).



Afin de réduire ce stress, les outils technologiques (logiciels, applications, systèmes informatiques...) apparaissent comme l'une des solutions les plus plébiscitées par les CFO interrogés. Les principaux bénéfices de ces outils selon les CFO sont la gestion de très gros volumes de données (87%), l'automatisation des tâches (83%), la facilitation de l'échange d'informations entre collaborateurs (67%) et des risques d'erreur réduits . Reste que le potentiel de ces outils n'est pas encore totalement exploité, un constat qui réjouit Frédéric Huby, Sales Director France de BlackLine, spécialisé dans les logiciels d'automatisation et d'optimisation du contrôle financier.


Etude Blackline/Opinionway sur la gestion du stress par les directeurs financiers, 25 mars 2015