Mon compte Devenir membre Newsletters

Le directeur financier de Twitter prouve que les CFO ne sont pas infaillibles

Publié le par

Antony Noto, le directeur financier de Twitter, a envoyé par erreur un tweet public concernant une future acquisition du géant américain. Dans le jargon du réseau social, c'est ce qu'on appelle un epic DM fail...

Le directeur financier de Twitter prouve que les CFO ne sont pas infaillibles

Direction financière ne rime pas toujours avec nouvelles technologies... même chez les super-géants de la high-tech. Anthony Noto, le CFO de Twitter, en a fait la démonstration à ses dépens. Croyant envoyer un message privé (DM, ou direct message) sur le site de micro-blogging dont il dirige la direction financière, il l'a en réalité communiqué à tous ses abonnés à la suite d'une erreur de manipulation. Résultat : cet ancien de Goldman Sachs, qui a rejoint le réseau social en juillet dernier, a dévoilé au grand public une information confidentielle concernant une prochaine acquisition.


" Je pense toujours que nous devrions les acheter. Il est calé sur ton planning le 15 ou le 16 décembre - il faut qu'on arrive à le persuader. J'ai un plan ", écrit-il. Quelques secondes plus tard, l'erreur est repérée par un journaliste du site ThisIsFusion, puis relayée par la presse internationale.


L'erreur consistant à envoyer un message privé comme un tweet visible par tous est relativement courante chez les utilisateurs de Twitter, avec des répercussions plus ou moins importantes. Mais la bourde d'Anthony Noto est embarrassante à plus d'un titre. Non seulement parce qu'elle montre que le CFO ne maîtrise pas l'outil de sa propre société, mais aussi et surtout parce que Twitter est coté en Bourse : une telle annonce est donc susceptible d'influencer son cours sur les marchés financiers... S'il est impossible à partir du message de savoir de quelle société parlait le CFO, certains sites spécialisés en nouvelles technologies se sont prêtés au jeu et ont dressé la liste des cibles potentielles. Selon la chaîne CNBC, qui cite des sources proches du dossier, ce serait Shots, une application de partage de " selfies " soutenue notamment par Justin Bieber, qui serait dans le viseur de Twitter.


Une mésaventure qui aura le mérite de rappeler à tous les Daf l'importance de ne pas sous-estimer l'importance des réseaux sociaux...