Mon compte Devenir membre Newsletters

Une très belle année 2017 en perspective pour les ETI

Publié le par

Bpifrance Le Lab et la Direction générale des entreprises du ministère de l'Economie publient leur enquête annuelle de conjoncture ETI. Cette 7e édition est la plus optimiste : perspectives d'activité, situation financière, investissements, etc... Tout est au beau fixe !

Une très belle année 2017 en perspective pour les ETI

Depuis le temps qu'elle est annoncée, la reprise semble enfin belle et bien là ! En tout cas, les ETI voient la vie en rose : c'est l'une des conclusions de la 7e enquête annuelle "conjoncture ETI" menée conjointement par Bpifrance le Lab et la Direction générale des entreprises. Les perspectives annoncées sont en effet les meilleures depuis la création de cette étude, il y a 7 ans.

L'international et l'innovation ouvrent les perspectives

Première bonne nouvelle : 50% des ETI anticipent une hausse de leur chiffre d'affaire consolidé et seules 11% craignent une baisse. D'où un solde prévisionnel d'évolution de l'activité (en soustrayant le % ETI anticipant une baisse au % des ETI anticipant une hausse) de +39, en hausse de 3 points par rapport à 2016.

Des perspectives optimistes, donc, qui le sont encore plus pour les ETI réalisant au moins 5% de leur CA à l'international : le solde prévisionnel est de +45. Les ETI innovantes ont quant à elles un solde qui s'établit à +44.

Un optimisme dû à un carnet de commande qui devrait se remplir : l'indicateur carnet de commande est à +8 alors qu'il était jusqu'à présent négatif. Les ETI internationalisées affichent même un résultat de +12 et les ETI innovantes culminent à +10.

Emploi et investissements repartent

Avec un tel optimisme, les emplois repartent naturellement à la hausse. En France, les perspectives d'emploi progressent de 5 points en un an, le solde d'opinion se situant à +25, au plus haut depuis la création de l'étude. A l'étranger, l'évolution des effectifs resterait stable (+13, comme en 2016). Les ETI innovantes ont sans surprise des prévisions d'emploi supérieures, tant en France (+29) qu'en dehors de l'Hexagone (+19).

Les investissements devraient également être au beau fixe. Notamment les investissements internes, qui ont fortement augmenté en 2016 : ils sont déclarés en hausse dans 47 % des cas et en baisse dans 15 %, ce qui donne un indicateur en solde d'opinion de +32, le plus haut niveau depuis la création de l'enquête. Une dynamique qui devrait se poursuivre en 2017 : l'indicateur prévisionnel progresse de 1 point à +25, ce qui le situe au plus haut depuis 2011.

Côté croissance externe, les créations de filiales et prises de participations se sont maintenues en 2016. En 2017, 41 % des ETI pensent prendre de nouvelles participations et plus du quart a des projets de création de nouvelles filiales. Une ETI sur cinq a un projet ferme de création de filiale ou de prise de participations à l'étranger, l'Union européenne demeurant la principale zone d'implantation ciblée devant l'Asie et l'Amérique du Nord.

Pour cette enquête, 518 ETI ont été interrogées en mars-avril 2017.

Sont considérées comme ETI les entreprises qui n'appartiennent pas à la catégorie des PME mais qui occupent moins de 5000 personnes et qui ont un chiffre d'affaires annuel n'excédant pas 1,5 Md€ ou un total du bilan annuel n'excédant pas 2 Md€.