Mon compte Devenir membre Newsletters

[Trophées Daf 2016] François de Romémont, Deleplanque et cie : Diversifier et renouveler pour semer la croissance

Publié le par

Après une expérience à l'international et dans le domaine du luxe, François de Romémont a intégré une affaire familiale spécialisée dans les semences agricoles. Sa mission : piloter la première opération de croissance externe de l'entreprise. Et accompagner un changement générationnel.

François de Romémont, Daf de Deleplanque et cie

François de Romémont, Daf de Deleplanque et cie

Opérer la mue entre une solide affaire familiale et un modèle d'entreprise plus offensif et ouvert à l'international. Tel est l'enjeu pour François de Romémont, Daf de Deleplanque et compagnie, une société spécialisée dans la production et la distribution de semences agricoles (betteraves à sucre, blé, seigle, tournesol...) dont 95 % de l'activité est réalisée en France. " Mon prédécesseur est parti à la retraite et il va y avoir un changement générationnel important au niveau de la direction de l'entreprise dans les cinq prochaines années, précise le Daf. Cela va poser la problématique du management de la société. Beaucoup d'options sont ouvertes. "

A 37 ans, doté d'une expérience à l'international, il s'inscrit résolument dans la nouvelle génération. " J'ai commencé ma carrière au début des années 2000 chez Deloitte. Nous avons connu la chute d'Enron et la crise qui a suivi. Tout cela a généré un réel besoin de clarification et de transparence des états financiers et des moyens de contrôle. Les salariés sont désormais sensibilisés à la fonction financière. Et le Daf ne peut plus se contenter d'un rôle de gardien de la comptabilité." Rapidement après son arrivée, François de Romémont a planché sur les possibilités de diversification de l'activité de l'entreprise vers les semences potagères, un marché très dynamique notamment à l'international. D'où un rapprochement avec une société du secteur (vingt salariés) en vue d'un rachat de la totalité du capital. Le rôle du Daf ici peut, de prime abord, paraître classique : " rassembler tout le monde autour de la table, encadrer juridiquement l'opération et valider les hypothèses financières ", décrit celui qui, avec son équipe de cinq personnes, gère la comptabilité, le contrôle de gestion et les ressources humaines.

Mais cette première opération de croissance externe pour Deleplanque et cie n'est pas sans complexité. " L'objectif était d'acquérir la société fin 2015 mais l'opération est désormais en suspens ", précise le Daf. La personnalité des dirigeants, la dimension humaine et psychologique jouent un rôle important lors d'un rapprochement. Mais pas seulement. " C'est un travail de longue haleine, il y a eu beaucoup d'allers-retours. Côté Deleplanque, à chaque nouvelle avancée ou proposition dans la négociation, il fallait faire le point et obtenir l'accord des actionnaires familiaux. Mon travail est celui d'un équilibriste qui doit essayer de concilier les intérêts des deux parties. " En parallèle, François de Romémont prospecte d'autres cibles -toujours dans le secteur des semences potagères- avec des banques et des sociétés de conseil. Et travaille également au développement en interne des capacités de production avec l'agrandissement programmé de l'un des trois sites de production de l'entreprise, pour un budget d'investissement compris entre 5 et 10 M€.

Votez (pour le trio de votre choix)

Bio

Diplômé de Sciences Po Paris, François de Romémont a débuté sa carrière au sein du cabinet Deloitte comme auditeur externe.

Il s'installe à New-York en 2008 et travaille en tant que directeur financier chez Perfume holding avant d'être embauché comme Daf chez Lalique à Paris en 2011.

En janvier 2015, il passe de l'univers du luxe à celui de l'agriculture et intègre la société familiale Deleplanque et compagnie.

Pour en savoir plus, consultez son profil LinkedIn

Repères

Raison sociale : Deleplanque et cie

Activité : Production et distribution de semences agricoles

Forme juridique : SA à directoire et conseil de surveillance

Dirigeant : Eric Verjux

Siège social : Maisons-Laffitte (Yvelines)

Année de création : 1850

Effectif 2014 : 46 salariés

Effectif 2015 : 48 salariés

CA 2014 : 46 millions d'euros

CA 2015 : 48 millions d'euros