Mon compte Devenir membre Newsletters

[Trophées Daf 2016] François Rey, Diam Bouchage: Faire sauter les barrières

Publié le par

Arrivé en mai 2014, le directeur financier de Diam Bouchage a assuré le pilotage financier de la plus grande opération de croissance externe de l'histoire du groupe Oeneo. Il a également travaillé à renouer le contact entre la fonction financière et les autres services.

François Rey, Diam Bouchage

François Rey, Diam Bouchage

Croissance externe, nouvelle usine, réorganisation de la fonction financière... Depuis son arrivée en mai 2014 au sein de Diam bouchage, filiale du groupe Oeneo, numéro 2 mondial du bouchon en liège qui a, entre autres, bâti son succès sur un procédé breveté permettant d'éliminer définitivement le " goût de bouchon ", François Rey n'a pas manqué de projets. Sans pour autant négliger le positionnement de sa fonction : " dès le début, j'ai veillé à renouer le contact entre la direction financière et les autres services. Il fallait mettre fin à un fonctionnement en silos, rouvrir les portes de la finance et la replacer au coeur de l'entreprise. " Bref, en faire un outil de développement de l'activité. A cette fin, il a notamment travaillé sur la forme de l'information financière afin de la rendre plus lisible et exploitable par les fonctions opérationnelles de l'entreprise et travaille en étroite collaboration avec son directeur général. " Le subtil équilibre entre la fonction de contrôle et celle de conseil n'est pas toujours facile à obtenir ", observe ce trentenaire qui attache une grande importance aux clients, aux équipes et à la création de valeur. " C'est une obligation pour nous d'être ouverts vers les autres ", assure-t-il. Parallèlement, François Rey a commencé à réorganiser le service financier (une trentaine de collaborateurs) par une réaffectation des tâches et des ressources.

Le Daf a aussi piloté financièrement deux grands chantiers. D'abord la construction d'un troisième site de production, à Céret, représentant un investissement de 30 M€. Et surtout le rachat par Diam bouchage du fabriquant de bouchons portugais Piedade. Avec un CA de 44 M€ pour 238 salariés, cette acquisition, qui s'est déroulée de septembre 2014 à septembre 2015, constitue la plus importante opération de croissance externe réalisée à ce jour par le groupe Oeneo... et représente presque la moitié du CA 2014/2015 de Diam bouchage. Pour celui qui a supervisé le montage financier de cette opération ainsi que l'intégration de la fonction financière " avec les exigences de reporting du groupe Oeneo que ce soit en terme de délais, fréquence ou fiabilité ", le vrai défi est ailleurs : " Diam bouchage a une activité très profitable. Le groupe portugais que nous venons de racheter l'est moins, notre challenge va donc être d'accroître sa rentabilité. " Cela passera par une mise en cohérence des stratégies, la remise à niveau de l'outil industriel et de l'offre produit.

En 2016, l'une des priorités du Daf sera de poursuivre l'intégration financière de Piedade à Diam bouchage. A ce titre, il vient de recruter sur place un directeur financier. Il devra également piloter la migration du bloc finance de l'ERP de l'entreprise sur une nouvelle version, ainsi que la mise en oeuvre d'un nouveau système d'information et de consolidation financière. " Diam bouchage est pilote dans cette opération, conduite par la direction financière d'Oeneo ", précise François Rey.

Votez (pour le trio de votre choix)

Bio

Diplômé de Sciences Po Grenoble et d'EM Lyon, François Rey, 37 ans, a débuté sa carrière à Cuba en tant que contrôleur de gestion opérationnel pour le groupe Accor.

De retour en région lyonnaise, il a collaboré successivement au sein du cabinet EY comme auditeur puis du groupe Apicil en tant qu'auditeur interne.

En 2008, il intègre Onedirect dont il devient le DAF en 2010 puis rejoint Diam bouchage en mai 2014.

Pour en savoir plus: profil Linkedin

Repères

Raison sociale : Diam bouchage

Activité : Fabrication et distribution de bouchons en liège

Forme juridique : SAS

Dirigeant: Dominique Tourneix

Siège social : Céret (Pyrénées-Orientales)

Année de création : 1939

Effectif 2014 : 375 salariés

Effectif 2015 : 628 salariés

CA 2014 / 2015 : 102 millions d'euros

CA 2015 / 2016 estimé: 150 millions d'euros (clôture à fin mars)