Mon compte Devenir membre Newsletters

[Trophées DAF] Serge Durif, Darégal, Au menu : service et efficacité

Publié le par

Au sein de Darégal depuis 14 ans, Serge Durif voit la direction administrative et financière comme un service au service des autres services. Disponibilité, réactivité, ouverture... Mais aussi efficacité avec un taux d'endettement de la société divisé par deux en cinq ans.

Serge Durif, Daf de Darégal

Serge Durif, Daf de Darégal


C'est en 2001 que Serge Durif rejoint Darégal, société spécialisée dans les herbes aromatiques, au poste de Daf. Si l'entreprise affiche toujours une belle croissance, de l'ordre de 5 %, au bout de 127 ans d'existence, c'est qu'elle a su se renouveler. Une démarche rendue possible grâce aux 4 millions d'euros investis en moyenne par an dans la R & D, le marketing et les outils de production. " Ceux concernant la R & D et le marketing ont été multipliés par trois en quatre ans ", ajoute le Daf au coeur de cette stratégie. En charge du contrôle de gestion, de la comptabilité, de la fiscalité et de l'informatique - fonctions auxquelles se sont ajoutés, en 2004, les achats, et plus récemment le juridique - il manage aujourd'hui une trentaine de personnes.

Les herbes aromatiques engendrent des stocks importants à financer. " Le taux d'endettement net était de 90 %. Nous avons réussi à le faire passer en dessous de 30 % cette année ", déclare Serge Durif. Pour y parvenir, le Codir s'est attelé à améliorer la rentabilité, avec un résultat net multiplié par trois en cinq ans, grâce, notamment, à des outils de production plus performants, à une optimisation des stocks (baisse de 20 jours de CA) et à une analyse plus fine des coûts de revient (avec l'aide d'un outil SAP).

La dette restante est financée par quatre banques principales. Un soutien précieux puisqu'en 2015, Darégal souhaite s'implanter dans de nouveaux pays. Le Daf travaille d'ailleurs à mettre en place une procédure d'implantation. " L'objectif est d'identifier les étapes incontournables afin de les déployer rapidement et assez facilement ".

Les nombreux projets que mène Darégal exigent de suivre au niveau du SI. Un ­domaine qui est aussi sous l'égide de Serge Durif. " Nous avons revu l'organisation : ­depuis le 1er janvier 2015, un responsable SI, affecté à 100 % à cette tâche, a été nommé et l'équipe informatique a été ­renforcée ", rapporte-t-il. Mise en place d'un logiciel de MES (gestion des processus de production), déploiement de la GED, remise à plat du SIRH, étude de déploiement de SAP sur les filiales étrangères... : voici quelques-uns des projets que va permettre cette réorganisation.

Serge Durif, qui se dit au service des autres services, a mis en place un système de notation de l'ensemble des services support sous sa responsabilité sur quatre critères : accueil-écoute, réactivité, qualité et présentation. " Cela nous a permis de nous améliorer, notamment en termes de réactivité, d'ouverture et de disponibilité. S'il ne faut pas dire oui à tout, nous devons favoriser l'évolution de l'entreprise ", conclut-il.


Repères

Raison sociale : Darégal

Activité : Herbes aromatiques

Président : Charles Darbonne

Forme juridique : SAS

Siège social : Milly-la-Forêt (91)

Création : 1887

Effectif 2012 : 422 salariés

Effectif 2014 : 500 salariés

CA 2012 : 107 M€

CA 2014 : 112 M€

Bio

- Diplômé d'un DESS de contrôle de gestion, Serge Durif débute sa carrière comme contrôleur de gestion dans un petit groupe spécialisé dans la transformation de matières plastiques. Il évolue en interne et devient Raf au début des années quatre-vingt-dix.

- En 1995, il rejoint une société de transformation de produits carnés (Bruneau-Pégorier, devenue filiale de Servair en 2000) au poste de Daf.

- Il est Daf de Darégal depuis 2001.

Votez pour le trio de votre choix