Mon compte Devenir membre Newsletters

[Trophées DAF] Laurent Bastian, ESI Group, Objectif : rentabilité

Publié le par

Réorganisation de la direction financière, redéfinition des process et des indicateurs, mise en place de nouveaux outils... Laurent Bastian, expert en contrôle de gestion, a joué sur tous les tableaux pour améliorer la rentabilité du groupe.

Laurent Bastian, DAF d'Esi group

Laurent Bastian, DAF d'Esi group


Arrivé en 2013 chez ESI Group, Laurent Bastian a été recruté, en particulier, pour son expérience solide en contrôle de gestion. Jusqu'alors, la direction financière du fournisseur de logiciels avait principalement été pilotée par des Daf plus spécialisés en haut de bilan et en equity qu'en opérationnel. L'état des finances avait fini par en pâtir. Le groupe, en croissance organique de près de 10 % par an depuis plusieurs années, opère régulièrement des rachats : " Le rythme a légèrement baissé en 2014, mais le marché nous pousse à redémarrer la politique d'acquisition ", annonce le Daf.

Pour financer les futures acquisitions, il était impératif d'améliorer la rentabilité. A priori simple, sa stratégie - " mettre les bonnes personnes aux bons endroits, en leur confiant les bons outils " - s'est déclinée d'abord en réorganisant la fonction finance : les financiers des 40 pays dans lesquels ESI est présent répondaient jusqu'alors à leur responsable opérationnel local. " Avec l'appui du p-dg, j'ai oeuvré pour un rattachement hiérarchique à la finance, pour implanter les process et les décisions de manière plus efficace, avec une plus grande transparence et une remontée d'informations plus fiable. " Laurent Bastian, qui dirige une équipe de 40 personnes, se dit très sensible à la partie management de son métier. " Je suis convaincu de la nécessité de savoir responsabiliser ses collaborateurs, qui sont souvent bien plus qualifiés que moi sur une quantité de sujets. "

En parallèle, Laurent Bastian s'attache à revoir tous les process de gestion, de la définition des indicateurs aux arbitrages budgétaires. " Soit les règles n'existaient pas, soit il y en avait trop. Nous avons donc réécrit la Bible de la gestion. " Le Daf met en place un nouvel outil de reporting. " Auparavant, la direction financière fonctionnait via Excel et un outil de consolidation qui avait 20 ans d'âge : ce n'était vraiment plus adapté. " Son choix se porte sur le logiciel Talentia, qui consolide les données comptables réelles et gère les prévisionnels.

Ces différentes actions coordonnées sont menées dans un même but : un meilleur pilotage du résultat pour aboutir à une amélioration de la maîtrise des coûts et de la rentabilité du groupe. " Lorsque je suis arrivé à la direction financière, le groupe connaissait une belle croissance en termes de revenu, mais les coûts étaient mal maîtrisés. En tant que Daf, mon action sur le niveau des revenus reste limitée. En revanche, avec les bons outils, je suis à même de piloter les dépenses pour fournir à la direction les moyens financiers de poursuivre le développement du groupe. "


Repères

Raison sociale : ESI Group

Activité: prototypage virtuel

CEO et chairman : Alain de Rouvray

Daf : Laurent Bastian

Forme juridique : SA

Siège : Paris

Création : 1973

Effectif 2014 : 1 010 salariés

Effectif 2013 : 1 026 salariés

CA 2013 : 109,3 M€

CA 2014 : NC


Bio

Pour en savoir plus consulter son profil LinkedIn

- Diplômé de l'École nationale des ponts et chaussées, Laurent Bastian débute sa carrière comme ingénieur BTP chez Vinci, de 1993 à 1997.

- C'est après être passé par Arthur Andersen en tant qu'audit qu'il rejoint le monde de la finance.

- Il devient, alors, directeur du contrôle de gestion puis adjoint Daf à la DCNS de 2003 à 2009, puis suit le même parcours chez Albioma (ex-Séchilienne-Sidec).

- Il rejoint, finalement, ESI comme Daf en juillet 2013.

Votez pour le trio de votre choix