Mon compte Devenir membre Newsletters

[Trophées DAF] Jean-Marie Bocher, Olmix: Consolider l'argile et financer l'innovation

Publié le par

Si le succès d'Olmix repose sur une innovation autour de l'argile, les fondations de ce colosse n'en sont pas moins solides. À la construction, Jean-Marie Bocher, le Daf, qui veille à accompagner sa croissance.

Jean-Marie Bocher, Daf d'Olmix

Jean-Marie Bocher, Daf d'Olmix


Jean-Marie Bocher, le Daf de la société spécialisée en chimie verte Olmix, a grandi avec son entreprise. Entré en 2007, il a pris la tête de la Daf en 2009. À 30 ans, il dirige 10 personnes de la Daf au siège et 6 personnes clés dans les filiales dans une entreprise qui, chaque année, affiche une croissance à deux chiffres. Et son succès repose sur... de l'argile ! Mélangée à des algues vertes, elle permet de capter les mycotoxines et est un substitut des antibiotiques donnés aux animaux d'élevage. Une innovation qui peut aussi remplacer les pesticides et aurait un avenir dans le traitement du cancer du côlon... Jean-Marie Bocher insiste : " La stratégie de l'entreprise repose sur l'innovation et le développement à l'international ".

Une stratégie ambitieuse à soutenir financièrement. " 6 à 7 % du chiffre d'affaires sont consacrés, chaque année, à la R & D, soit 3 à 4 M€ par an ", indique-t-il. Le groupe, qui s'est ouvert en 2004 aux financements externes, bénéficie de l'accompagnement de Bpifrance pour 22 M€ sous forme d'avance remboursable pour financer la création d'une nouvelle filière de valorisation des algues en Bretagne. Et si ce soutien financier bienvenu prend fin cette année, Jean-Marie Bocher a réussi à convaincre Bpifrance d'investir dans un autre programme sur l'extraction des molécules d'algues, pour 10 M€.

Côté international, tout le résultat est réinvesti pour créer de nouvelles filiales et recruter le personnel nécessaire. Quatre banques apportent leur soutien, à hauteur de 10 M€, ainsi que la Coface. Trois nouvelles entités ont vu le jour en 2014 : Canada, Vietnam et Côte d'Ivoire. À ce jour, le groupe compte 24 filiales, et est présent dans 70 pays. " Mais il en reste autant à aller défricher ", lance Jean-Marie Bocher.

Une fois les filiales montées, le Daf entretient une communication régulière avec elles : " Il est important de se déplacer régulièrement, insiste-t-il. Mais aussi d'avoir de bons relais locaux ", via le recrutement et la formation. Autre élément important : Jean-Marie Bocher s'est, dès son arrivée, lancé dans la refonte du SI du groupe afin de faire adopter un même ERP (en l'occurrence, Sage X3) aux filiales européennes. Le Daf s'attaque, aujourd'hui, aux filiales asiatiques et nord-américaines. Une strate supplémentaire (sûrement de l'éditeur Oracle ou Microsoft) viendra interfacer les ERP des filiales hors Europe afin de consolider les données. " C'est bien de grandir mais il faut consolider nos bases ", note Jean-Marie Bocher.

Repères

Raison sociale : Olmix

Activité : chimie verte

P-dg : Hervé Balusson

Forme juridique : SA

Siège social : Bréhan (56)

Création : 1995

Effectif 2014 : 400 salariés

CA 2012 : 55 M€

CA 2013 : 60 M€

CA 2014 : 70 M€


Bio

Pour en savoir plus, cliquer sur son profil LinkedIn

- Diplômé de l'École supérieure d'agriculture (ESA) d'Angers, formation qu'il a ensuite complétée par une spécialisation contrôle de gestion/SI, Jean-Marie Bocher est entré chez Olmix dès la fin de ses études. En 2007, il dirige l'usine roumaine de la société.

- Il reste à ce poste pendant près de 4 ans avant de se hisser, en 2009, à la tête de la Daf, tout en dirigeant la filiale du groupe aux Pays-Bas.

- À 30 ans, ce jeune Daf supervise donc plus de 100 personnes.

Votez pour le trio de votre choix