Mon compte Devenir membre Newsletters

[Trophées DAF] Alexis de Seze, Oxybul Éveil & Jeux: La corévolution du business model

Publié le par

Accompagner de A à Z la transformation de son entreprise pour doper in fine sa rentabilité. C'est le défi relevé par Alexis de Seze, Daf d'Oxybul Éveil & Jeux. Nouveau positionnement web ou externalisation du centre de relation clients, figurent parmi ses actions-phares.

Alexis de Seze, Daf d'Oxybul

Alexis de Seze, Daf d'Oxybul


S'imposer comme le copilote d'un vaste programme de transformation du business model de son entreprise : tel est le challenge d'Alexis de Seze, Daf d'Oxybul Éveil & Jeux, enseigne de jouets et articles de puériculture forte de 37 magasins répartis sur tout le territoire. " Lorsque j'ai intégré l'entreprise, filiale d'ID Group, début 2013, ma mission était de taille : faire passer Oxybul d'un positionnement de vépéciste, dominé par les ventes sur catalogues, à celui d'acteur du retail omnicanal ". Premier chantier du Daf : booster la stratégie e-commerce pour mieux faire jouer la complémentarité entre points de vente et site marchand, tout en favorisant un renouvellement plus important de l'offre. Sortant de la mission traditionnelle du directeur financier, il cosupervise la mise en place d'animations en magasin pour renforcer le rythme commercial. Et, " nous avons travaillé, avec le service web, sur des outils de pilotage plus fins, à la demi-journée, de notre activité internet afin de mieux évaluer la génération de trafics ", développe Alexis de Seze.

Ce repositionnement web permet aussi d'optimiser les process internes et donc les coûts : moins 4 millions d'euros sur l'activité catalogues (frais de routage, d'affranchissement...) et moins 40 % sur les coûts marketing ! Autre réalisation : l'externalisation du centre relation client. " En nous appuyant sur l'expertise d'un tiers, ici Webhelp, nous avons pu prendre du recul dans le pilotage d'une telle activité, revoir de A à Z certains KPI, tout en diminuant la facture globale de 1,8 million à 800 000 euros ", se réjouit le Daf. Côté logistique, "pour optimiser nos flux, nous pilotons désormais notre supply chain avec Okaidi, autre marque-phare du groupe. Ce qui nous permet de gagner en solidité, en expertise et robustesse. " L'objectif de produits accessibles à tout moment par tous les clients est donc bien avancé " même si certains points d'appuis doivent encore être renforcés courant 2015 pour garantir notre rentabilité future ", nuance Alexis de Seze.

" La première recommandation que j'émets à mes contrôleurs de gestion, c'est de savoir être "polyglottes" sans pour autant perdre leur latin, autrement dit, comprendre le langage de chaque opérationnel et savoir le traduire en performance économique. " Une posture dans la droite ligne de celle de ce Daf, patron d'une équipe de 12 personnes, se définissant lui-même comme " communicant et multiterrain ". De quoi lui permettre de gérer sans complexe, par intérim, depuis juillet dernier, la ­casquette de DRH ! Une capacité à manager qui devrait lui être très utile dans les prochains mois... Charles Cohen


Repères

Raison sociale : Oxybul Éveil & Jeux

Activité : Enseigne de jeux pour enfants

Dg : Nathalie Mesny

Forme juridique : SAS

Siège : Nanterre (92)

Création : 1989

Effectif 2013 : 450 salariés

Effectif 2014 : 500 salariés

CA 2013 : 120 M€

CA 2014 : 100 M€

Bio

Pour en savoir plus , consulter son profil LinkedIn

- Alexis de Seze, 40 ans, est diplômé d'HEC.

- Directeur financier de 3 Suisses de 2008 à 2009, il rejoint début 2010 ID Group, en tant que Daf des fonctions supports et patron de la comptabilité.

- Administrateur délégué de la filiale italienne du groupe de mi-2010 à mi-2013, il intègre ensuite Oxybul Éveil & Jeux, une des marques de ID Group.

Votez pour le trio de votre choix