Mon compte Devenir membre Newsletters

[Trophées DAF] Alexandra Trigano, Pylones : De l'air et beaucoup de méthode

Publié le par

La société Pylones a eu la bonne idée de créer une direction administrative et financière il y a sept ans, et d'y mettre à sa tête Alexandra Trigano. Son dernier projet : l'ouverture d'une filiale en Espagne, de laquelle elle est, par ailleurs la patronne.

Alexandra Trigano, Daf de Pylones

Alexandra Trigano, Daf de Pylones


Cela fait déjà sept ans qu'Alexandra Trigano, Daf de Pylones, a rejoint le groupe pour, à l'époque, créer la direction administrative et financière, fonction qui était jusqu'alors assurée par le président de la société, épaulé par un ­service comptabilité. " Ma première envie a été d'apporter une méthodologie à l'équipe que j'allais superviser, indique Alexandra Trigano. Personne n'avait encore réfléchi à la façon d'améliorer les process. "

En charge de la comptabilité, de la facturation, de la gestion de trésorerie, du contrôle de gestion, du lien avec les banques, les assurances et l'État mais aussi des services généraux et du juridique, elle manage alors six personnes - l'équipe s'est depuis renforcée et compte huit personnes. Et un directeur juridique est arrivé il y a trois ans pour la décharger de cette partie, excepté les normes dont elle a toujours la charge.

Son arrivée apporte une bouffée d'air frais aux équipes de la Daf... et au président qui peut se concentrer sur la stratégie. Plusieurs boutiques et filiales ouvrent alors dans différents pays du monde. Le rythme est soutenu : environ 12 nouveaux magasins par an. Pylones compte aujourd'hui 24 boutiques en France (contre huit à l'arrivée de la Daf), et 42 dans neuf pays du monde. Ces boutiques détenues par le groupe sont gérées par des filiales créées spécialement dans chacun des pays. La dernière ouverture de filiale a eu lieu l'année dernière, en Espagne. " En lien avec le directeur juridique, je me suis occupée du rapprochement avec les centres économiques des pays, des relations avec les banques, les comptables, les auditeurs, j'ai chapeauté le bail et toute la partie administrative de la filiale ", énumère la Daf, aussi responsable de cette nouvelle entité.

La montée en puissance de Pylones a également été impulsée par le rachat, en 2011, de l'usine chinoise qui fabrique 75 % de leurs produits. " Pour cette ­acquisition, j'ai participé à la négociation et surtout aux questions du financement ", rapporte la Daf. Leur banque française les ayant lâchés au dernier moment, un crédit vendeur a finalement été négocié. Alexandra Trigano cherche aujourd'hui à faire racheter ce crédit par une banque française : " Cela nous permettrait de bénéficier d'un taux d'intérêt moins élevé ", explique-t-elle. Autre projet auquel participe activement la Daf : une implantation aux États-Unis. " Comme il faudra ­frapper fort et ouvrir plusieurs boutiques en même temps, cela exige beaucoup d'argent "...

Repères

Raison sociale : Pylones

Activité : Fabrication et commercialisation d'objets

P-dg : Jacques Guillemet

Forme juridique : SAS

Siège social : Paris

Création : 1985

Effectif 2013 : 600 salariés

Effectif 2014 : 700 salariés

CA 2012 : 49 M€

CA 2013 : 55 M€

CA 2014 : 60 M€

Bio

Pour en savoir plus, consulter son profil LinkedIn

- Diplômée d'une maîtrise de gestion des entreprises et des administrations, et titulaire du DESCF, Alexandra Trigano débute sa carrière comme chef comptable.

- Elle exerce ensuite différentes missions au sein de cabinets d'expertise-comptable avant de devenir la secrétaire générale de Trend Unions, un bureau de tendances.

- Elle rejoint Pylones il y a sept ans au poste de Daf. À 42 ans, elle est aussi responsable de la filiale espagnole.

Votez pour le trio de votre choix