Mon compte Devenir membre Newsletters

[Trophées DAF 2017] Luc Moly (groupe Pommier): structurer... pour mieux relever les défis

Publié le par

Luc Moly est un habitué des missions périlleuses: redressement d'une filiale moribonde, fusion de deux sociétés concurrentes et, au sein du groupe Pommier, structuration de la fonction administrative et financière dans un contexte de LBO.

[Trophées DAF 2017] Luc Moly (groupe Pommier): structurer... pour mieux relever les défis

Luc Moly aime les challenges. À 48 ans, le Daf du groupe Pommier, équipementier poids lourds spécialisé dans les remorques et semi-remorques, est abonné aux missions délicates. Il en convient: cela lui plaît!

Ce diplômé de l'ESC Rouen (Neoma) - cursus doublé d'un DECF - a décroché en 1996 son premier poste de Daf chez Harman France, filiale d'un groupe américain spécialisé dans la distribution hifi. À l'époque, Harman international est sur le point de fermer sa filiale française, en proie à des difficultés majeures. En cause: des choix commerciaux hasardeux et une organisation administrative défaillante. Luc Moly est embauché avec une nouvelle équipe de direction en vue de redresser la structure. Rapidement, la filiale française devient le bon élève du groupe, le modèle à suivre. "Nous avons tout remis à plat, souligne Luc Moly. Je me suis occupé de toute la partie support: reporting, comptabilité, credit management, logistique et administration du personnel. J'occupais un poste assez large."

Quatre ans plus tard, le Daf intègre Emerson network power (onduleurs et climatiseurs de précision), une filiale de distribution et de services née de la fusion de deux sociétés concurrentes: Liebert et Hiross. L'ensemble emploie 60 salariés pour un CA de 25 millions d'euros. Luc Moly pilote l'opération. "J'ai pu expérimenter les difficultés de rapprocher deux structures concurrentes lors d'une fusion, explique-t-il. J'ai notamment harmonisé les pratiques et les outils utilisés tout en répondant à des impératifs de reporting d'un groupe exigeant."

À votre avis

Le principal défi de votre fonction dans les cinq ans à venir?

Nous sommes passés d'une fonction de comptable élaboré à celle d'un business partner qui manage le changement, tant d'un point de vue stratégique qu'opérationnel. Ce que l'on attend de nous, c'est de dépasser le cadre du reporting, de la comptabilité et du credit management.

Si vous n'étiez pas Daf, vous seriez?

J'aurais aimé être acteur. J'ai fait du théâtre étant jeune et je suis un fan de cinéma. Je regarde plus de 150 films par an.

> Lire la suite du portrait en page 2.