Mon compte Devenir membre Newsletters

Revue de presse pour directeur financier (semaine du 17 mars)

Publié le par

Au programme de la revue de presse cette semaine: la révolution blockchain se précise, comment remettre l'humain au coeur de l'entreprise, les risques du piratage visuel des données et une start-up française en plein essor.

Revue de presse pour directeur financier (semaine du 17 mars)

La Belle Alliance pour la blockchain: la révolution annoncée se précise!

Il y a une dizaine de jours, une trentaine d'entreprises mondiales ont annoncé qu'elles formaient le regroupement Entreprise Ethereum Alliance. JPMorgan Chase, Microsoft, Intel, Accenture, Cisco, Banco Santander, BP, Credit Suisse, UBS... autant de géants issus de divers secteurs d'activités qui s'engagent pour créer une blockchain reconnue et utilisable par tous.

>> Découvrez l'article sur le site FintechMag: "Enterprise Ethereum Alliance, L'Empire Et Alors?"

Remettre l'humain au coeur de l'entreprise pour gagner en performance

Les entreprises qui remettent l'humain au coeur du système font des salariés heureux, engagés et performants. Elles sont aussi plus attirantes pour des candidats qui veulent trouver de bonnes raisons de s'engager autour d'un projet qui réponde à leur quête de sens et à leur éthique. Retrouvez les conseils de l'Académie du service pour répondre à la quête de sens de vos collaborateurs, ainsi que ceux du cabinet Cherche Susan Désespérément pour soigner votre marque employeur.

>> Lire l'article sur le site d'Influencia: "Entreprise : fidéliser ses collaborateurs, le meilleur des engagements"

La start-up Teads prochainement rachetée par News Corp?

L'une des plus belles pépites de la French Tech est en discussion pour son rachat avec News Corp. L'idée d'une introduction sur le Nasdaq à New York semble donc abandonnée. Cinq ans après sa création, Teads réalise 200 millions d'euros de chiffre d'affaires.

>> Lire l'article sur le site des Échos Entrepreneurs: "Teads en discussion avec le groupe de Rupert Murdoch"

Attention au piratage visuel de vos données

Lorsqu'un pirate informatique s'infiltre dans le réseau d'une entreprise et s'approprie toutes ses données confidentielles, le coût moyen d'une telle intrusion est estimé à 3,5 millions d'euros. Et le piratage n'a pas besoin d'être très poussé pour provoquer des dégâts: selon cet article paru dans GPOMag, un simple coup d'oeil suffit pour s'emparer des données les plus stratégiques.

>> Lire l'article sur le site de GPOMag: "Le piratage visuel des données, une menace sous-estimée"

La rédaction