Mon compte Devenir membre Newsletters

Revue de presse pour directeur financier (semaine du 13 janvier)

Publié le par

Dans la revue de presse de cette semaine: de nouvelles révélations sur l'affaire William Saurin, l'avenir de la fintech et le rôle de la Daf dans le succès de l'entreprise.

Revue de presse pour directeur financier (semaine du 13 janvier)

Comptes truqués de William Saurin: des fausses factures et des avances fictives aux fournisseurs

Suite aux récentes révélations portant sur les comptes truqués de William Saurin, Le Figaro a mené une enquête sur Monique Piffaut et sur les pratiques du groupe agroalimentaire Financière Turenne Lafayette, maison mère de l'entreprise. Le trucage, notamment basé sur des fausses factures et des avances fictives aux fournisseurs, porterait sur 250 à 300 millions d'euros, étalés sur au moins 10 ans.

>> Lire l'article sur le site du Figaro (accès payant): "La rocambolesque histoire de la propriétaire de William Saurin"

Fred de la Compta développe une agence de communication

La start-up Fred de la Compta, qui propose un service de comptabilité, a créé une agence interne. Baptisée Hanzo, cette structure abrite les activités de conseils en communication en ligne que la start-up souffle aux grands groupes qui l'ont démarchée.

>> Lire l'article sur le site des Échos Business: "Quand une start-up en comptabilité se fait aussi agence digitale"

Quand la fintech devient un secteur mature

Brett King, fondateur de la banque mobile Movenbank, revient dans une tribune sur l'évolution de la fintech. Pour cet expert, le secteur est en phase de devenir mature, et commence à connaître les mêmes travers que les industries qu'il vient disrupter. La solution? Une réelle collaboration entre les fintech.

>> Lire l'article sur le site de FinYear (en anglais): "The day I realized Fintech was becoming just the same as everything else"

Fiscalité du crowdlending: la déductibilité des pertes étendues aux minibons

La loi de finances rectificative pour 2016 a aménagé la fiscalité applicable aux intérêts perçus via les plateformes de crowdlending. En plafonnant le montant de pertes imputables chaque année, et en ouvrant cette déductibilité fiscale aux minibons.

>> Lire l'article sur Cbanque: "Fiscalité du crowdlending : la déductibilité des pertes étendue aux minibons"

46% des patrons verraient d'un bon oeil la montée en puissance de leur Daf

Un patron sur trois estime que les départements comptables pourraient être plus impliqués dans le succès de leur entreprise,selon une étude réalisée par BlackLine. Les Échos reviennent sur les attentes des chefs d'entreprise vis-à-vis de leurs services financiers.

>> Lire l'article sur le site des Échos Business: "Les dirigeants attendent davantage de leurs équipes financières"