Mon compte Devenir membre Newsletters

Rémunération des Daf : quels leviers d'action en 2014?

Publié le par

Les salaires des Daf subissent une relative cure d'amaigrissement et une montée en puissance de l'individualisation. Quelques pistes à envisager pour tirer son épingle du jeu.

Rémunération des Daf : quels leviers d'action en 2014?

Face à la stagnation en 2013 comme en 2012 des rémunérations de la profession (lire notre actualité), de quels leviers jouer à titre individuel pour tirer son épingle du jeu? Il est une évidence: s'expatrier, pas toujours aisée à mettre en oeuvre et une piste à explorer

L'expatriation pour booster sa rémunération

Face à une conjoncture morose, tant en termes de rémunération que d'offres d'emploi, comment tirer votre épingle du jeu ? " En n'hésitant pas à travailler quelques années en dehors de nos frontières, réplique Jean-Paul Brette. Une expérience à l'étranger permet de bonifier son CV et booster par la suite sa carrière en France." Une perspective envisagée par bon nombre de Daf français (46 %) selon le baromètre 2012 de Michael Page. 40 % d'entre eux désignant l'Europe (Allemagne, Suisse, etc.) comme la région la plus propice pour exercer leur activité et 32 % l'Asie-Pacifique. Mais "trois zones recrutent actuellement, précise Bruno Fadda, associate director de Robert Half Finance & Comptabilité,à savoir Dubaï, où siègent bon nombres de grands groupes internationaux, l'Afrique, notamment dans le secteur de l'énergie, et les États-Unis". Et ces pays proposent, pour la plupart, des salaires bien plus élevés qu'en France. C'est le cas de l'Amérique du Nord où le salaire médiant d'un CFO dépasse les 200 k€ annuel contre 115 k€ en France d'après une étude de Michael Page International parue fin 2012. Si l'expatriation peut s'avérer tentante, encore faut-il faire preuve d'adaptabilité ! "La nécessité de parler anglais, voire une troisième langue, s'avère plus que jamais indispensable", rappelle Jean-Paul Brette, sans oublier la dimension culturelle...

Expert sectoriel

L'autre levier pour booster sa carrière consiste à se doter d'un profil plus expert. "En acquérant, via la formation notamment, des compétences particulières dans des domaines pointus tels que l'optimisation des SI, la transmission du patrimoine, etc.", détaille Johann Van Nieuwenhuyse, directeur senior du cabinet Michael Page. Et Bruno Fadda de compléter : "Pour se démarquer, il est recommandé de se présenter comme un expert sectoriel, ce qui permet au Daf de convaincre sur sa capacité à apporter rapidement une forte valeur ajoutée à son futur employeur".

Quel que soit le levier actionné, n'oubliez pas que l'année 2014 devrait toutefois changer la donne, avec le retour probable de la croissance ! " Il devrait y avoir davantage de turnover, les entreprises vont recommencer à investir et avoir besoin de pilotes financiers, favorisant ainsi un rééquilibrage des salaires. Sous réserve, bien sûr, qu'un facteur anxiogène ne vienne pas perturber les plans des dirigeants d'entreprise ", analyse Jean-Paul Brette, directeur général Hudson France. Signe de ce regain d'activité : le cabinet Robert Half constate déjà, à fin 2013, une hausse relative des offres d'emploi pour les Daf. "Certes, on est encore sur un marché de remplacement, loin des vagues de création de postes qui peuvent prévaloir dans les fonctions de middle management, mais il s'agit d'un signal fort qui favorise l'optimisme", conclut Bruno Fadda.