Mon compte Devenir membre Newsletters

Près de deux tiers des DAF n'ont pas de successeur désigné

Publié le par

La majorité des directeurs financiers n'ont pas identifié de successeur dans leur entourage, même s'ils privilégient la promotion interne dans l'absolu. Avis aux talents cachés de se faire plus remarquer...

Près de deux tiers des DAF n'ont pas de successeur désigné

A la question de savoir si les Directeurs Financiers pensent déjà avoir identifié leur remplaçant potentiel, 62,5% répondent par la négative, selon l'enquête menée par Robert Half Finance & Comptabilité en janvier 2013 auprès de 200 Directeurs/Responsables Administratifs et Financiers français. La première raison évoquée, pour 36% des managers interrogés est le manque de temps pour identifier et former cette personne. Vient ensuite, pour un quart d'entre eux l'absence de talents en interne. "Ces deux réponses devraient inciter les talents à se faire remarquer", prônent les auteurs de l'étude.

Se rapprocher de son manager

Si le recrutement externe de leur successeur est d'abord cité par les responsables interrogés (38%), la promotion interne demeure, à 62%, la ressource privilégiée (ressource locale pour 30%, ou internationale pour 32%). " Contrairement à ce que l'on pourrait penser, un travail acharné et des connaissances techniques ne suffisent pas pour s'imposer comme successeur. Il est tout aussi nécessaire de développer une intelligence relationnelle, de renforcer le travail collaboratif avec son manager et ses subordonnés mais aussi avec ses pairs, de faire preuve de bon sens professionnel, et, enfin, d'avoir une vision à long terme pour l'entreprise ", préconise Olivier Gélis, directeur général de Robert Half.