Mon compte Devenir membre Newsletters

Les financiers français optimistes pour leur bonus 2013

Publié le par

Près de 7 financiers français sur dix s'attendent à toucher un bonus 2013 supérieur ou égal à celui de l'an dernier. Et sur les douze derniers mois, un sur deux a vu son salaire de base augmenter.

Les financiers français optimistes pour leur bonus 2013

Les financiers français (tous secteurs : asset management, banque d'affaires, banque de réseau, conseil, marchés actions, private equity, trading, etc.) devraient passer un joyeux Noël. Selon une enquête menée par le site de recrutement spécialisé eFinancialCareers.fr (auprès de 273 professionnels du secteur), 69 % d'entre eux s'attendent à un bonus 2013 stable ou en hausse par rapport à 2012. Rappelons que, l'an passé, cette proportion n'était que de 56 %. Pour James Bennett, directeur général d'eFinancialCareers.fr : " l'optimisme des financiers est un bon signal et pourrait s'expliquer par les bons résultats des banques françaises sur le premier semestre. " Près de la moitié des financiers qui tablent à une augmentation de leur bonus en 2013 en attribuent la raison à leur performance personnelle.

Hausse d'un salaire de base sur deux

Les nouvelles sont bonnes également en ce qui concerne l'évolution du salaire de base. Pour 53 % des répondants, celui-ci a évolué sur les douze derniers mois, à la hausse dans 96 % des cas. Mieux, une augmentation sur trois a été supérieure à 10 %. Et seulement 4 % des financiers ayant bénéficié d'une augmentation de leur fixe s'attendent à une diminution proportionnelle de leur bonus.

Facteurs d'inquiétude

Interrogés sur les perspectives du prochain semestre, les financiers se montrent plus prudents. Un sur deux pense en effet que son salaire de base va stagner au cours des six prochains mois. Mais ils sont tout de même 42 % à anticiper une augmentation sur cette période. Enfin, les répondants citent en priorité les conditions de marché (35 %) et les restrictions appliquées par les entreprises (25 %) parmi les principaux facteurs d'inquiétude