Mon compte Devenir membre Newsletters

Conseils financiers indépendants: une alternative aux big four?

Publié le par

Spin-off des grands réseaux d'audit ou spécialistes de niche, les conseils financiers indépendants ont su devenir des interlocuteurs privilégiés pour les directions financières. Mais sur ce segment très disputé du conseil, les big four n'ont pas dit leur dernier mot.

Conseils financiers indépendants: une alternative aux big four?

Dans l'univers de plus en plus standardisé des professionnels du chiffre, les cabinets de conseil financier indépendants se réclament de la haute-couture... À eux les projets "transformants", les missions délicates et les évaluations à haut risque. Depuis les années 2000 et le big bang qu'a connu le monde de l'audit après l'affaire Enron, qui a conduit à la disparition d'Arthur Andersen, ils ont essaimé du coeur même de ces géants anglo-saxons pour revendiquer leur indépendance, gage majeur de l'absence de tout conflit d'intérêts pour leurs clients.

Expertise et séniorité

Précurseur de ce marché, Accuracy, créé en 2004 à l'initiative d'un ex-Andersen, Frédéric Duponchel, articule son offre autour de trois grandes spécialités: conseil en transactions, contentieux et restructuring. "Nous ne fonctionnons pas en silos séparés mais plutôt en pôles d'experts avec une vision globale et une approche multicompétences. La majorité de nos consultants sont pluridisciplinaires et proviennent d'univers variés: conseil en stratégie, entreprise, private equity...", précise Frédéric Duponchel, pour bien distinguer ses équipes du profil d'auditeur pur jus des bataillons des big four.

Autre élément différenciant, la séniorité des équipes: "Nous sommes 18 associés pour 120 collaborateurs en France et la moitié de nos effectifs cumule plus de six ans d'expérience", revendique le patron d'Accuracy, qui voit la structure de son organigramme plus en cylindre qu'en pyramide.

Une séniorité dont se targue aussi June Partners, avec un ratio de neuf associés sur une équipe de 50 collaborateurs. Et cela change tout à la nature des missions exécutées par ce spécialiste du restructuring et du conseil opérationnel aux directions financières, créé en 2013 par un spin-off de Duff & Phelps... "Nous effectuons assez peu de missions autour de la rédaction de rapports, de la réalisation de diagnostics ou autres commodités, assurent les deux associés Marc-Antoine Cabrelli et Frédéric Lumeau. Notre coeur de métier est opérationnel sur tous les sujets de transformation des directions financières."

Exemple: épauler la directrice générale finance de Clear Channel dans la recherche de nouvelles sources de financement face aux besoins importants d'investissement liés à la digitalisation des panneaux publicitaires. June Partners s'est mobilisé sur deux fronts: améliorer le BFR pour générer du cash en interne et mener une réflexion sur le modèle de financement des panneaux digitaux qui a abouti à adopter une solution de co-investissement avec un fonds anglo-saxon. Ce qui implique la transformation progressive du business model de Clear Channel France (260 M€ de CA, 1000 collaborateurs).

28% des Daf ayant recouru à un conseil financier l'ont fait pour un audit RSE/ESG selon l'enquête 2015 DAF magazine/Day One sur les attentes des Daf vis à vis des professions du chiffre

Mot clés :

Yousra Senhaji