Mon compte Devenir membre Newsletters

[Témoignage] Bruno Récipon, CFO de Jardiland: prise de poste et chantier de restructuring au pas de charge!

Publié le par

Soutenir le retournement de l'entreprise : tel est le défi relevé par Bruno Récipon en intégrant Jardiland en 2014. Fusions d'entité, réduction du BFR, déménagement, renouvellement de l'équipe comptable, le CFO n'a pas chômé!

[Témoignage] Bruno Récipon, CFO de Jardiland: prise de poste et chantier de restructuring au pas de charge!

Contexte de la prise de poste

Premier réseau français de jardineries, Jardiland a fait face à des difficultés importantes à partir de 2012, liées à la fois à des raisons conjoncturelles et à des facteurs d'organisation interne. L'été 2013, la société exsangue, en procédure de conciliation, appelle à son chevet un nouveau dirigeant, Thierry Sonalier, rodé aux missions de retournement dans le retail, qui entame le chantier de restructuration sous la houlette d'un nouvel actionnaire, le fonds d'investissement L-GAM.

Le DG appelle à la rescousse Bruno Récipon en juin 2014, alors en charge de la direction financière du groupe de spiritueux Marie Brizard: "J'avais travaillé avec Thierry Sonalier chez Sephora et je souhaitais justement renouer avec une entreprise du retail détenue par un fonds d'investissement. La situation de profonde transformation que traversait l'entreprise ne m'effrayait pas puisque j'avais connu et mené des restructurings forts chez Marie Brizard ou chez Sephora."

Ce qui vous a le plus "surpris": les pratiques antérieures

La société souffrait de tensions de trésorerie très graves qui ont failli la mener à la cessation de paiement, il était donc urgent d'agir sur les trois leviers de réduction du BFR. Le travail de réduction du stock avait déjà été enclenché par Thierry Sonalier via une clarification de l'offre passant par une diminution drastique des références et un recentrage sur le coeur de métier de Jardiland.

"Cette rationalisation nous a permis de dégager près de 10 millions d'euros de liquidités en un an, se félicite Bruno Récipon. Le poste clients est, lui, passé de 13 à 2 millions d'euros de créances grâce à une politique musclée de relance." Le CFO a aussi mené une politique de compensation pour les prestataires, à la fois fournisseurs et clients, qui "oubliaient" de régler des factures, dont certaines remontaient à 2011! Enfin, il a fortement réduit la pratique de l'escompte, complètement inadaptée à une entreprise à la trésorerie tendue.

Ce qui vous a pris le plus de temps: fusionner 83 structures différentes

"À mon arrivée, la décision avait été prise de fusionner toutes les entités du groupe en une seule, puis dans un second temps de greffer le résultat de cette fusion à la société de tête. En parallèle, nous devions mener le regroupement physique des cinq sites préexistants en un seul siège social." Bien sûr, faire déménager dans le Val-de-Marne des salariés d'Angers, de Périgueux et du quartier de Montparnasse ne s'est pas fait sans quelques pertes, notamment pour l'équipe comptable où seul un des salariés basés à côté de Périgueux sur dix-sept a choisi de suivre l'entreprise.

Six mois après son arrivée, deux fusions et un déménagement plus tard, voici donc Bruno Récipon contraint de mener la clôture annuelle des comptes avec une équipe presque intégralement renouvelée. "Nous avons commis quelques petites erreurs mais évité la catastrophe", confie le CFO, qui a réussi le tour de force de clôturer plus tôt que l'année précédente et a renégocié dans la foulée les honoraires des CAC, puisque le périmètre d'audit a été réduit de 118 à 27 structures!

Un conseil pour une prise de poste réussie?

Une remise en cause perpétuelle. "Je considère essentiel de se renouveler en permanence et de remettre en question l'existant, ce que je viens de faire par exemple avec le poste assurance qui ne posait a priori pas de problème. L'organisation d'un appel d'offres m'a certes demandé du temps, mais j'ai réussi à dégager 35% d'économies qui m'ont permis d'intégrer un consultant externe."

Repères

Raison sociale: Jardiland

Activité: distribution spécialisée

Forme juridique: SAS

P-dg: Thierry Sonalier

Création: 1982

Siège social: Joinville-le-Pont (94)

CA 2015: 750 M€ (réseau franchise et magasins en propre)

Effectif 2015: 5000 salariés

Ebitda 2013: 2 M€

Ebitda 2015: 18 M€

Mot clés : Bfr |

Houda El Boudrari