Mon compte Devenir membre Newsletters

De la grande structure à la PME en mode "start-up": le témoignage de la Daf de Michel et Augustin

Publié le par

Estelle Leroy-Savignac a quitté en 2013, un grand groupe Total, pour rejoindre Michel et Augustin (la vache à boire, les sablés ronds et bons...), en croissance moyenne annuelle de 30%. Focus sur une prise de poste au sein d'une PME en mode start-up.

De la grande structure à la PME en mode 'start-up': le témoignage de la Daf de Michel et Augustin

Contexte de la prise de poste

Michel et Augustin, c'est 30 % de croissance annuelle depuis dix ans, une marque attachante et des recettes séduisantes. En bref, une belle réussite française qui, en 2013, a cherché à se structurer. "La société grossissait, venait d'atteindre les 30 millions d'euros de chiffre d'affaires, et on arrivait aux limites du système. J'ai été recrutée pour mettre au service de cette start-up tout ce que j'avais appris auparavant", avance Estelle Leroy-Savignac, l'actuelle Daf de la société qui, avant de rejoindre Michel et Augustin en 2013, a passé douze années à différents postes financiers chez Total. Elle est donc passée du très grand au très petit.

Ce qui vous a le plus "surprise": le mouvement perpétuel

Estelle Leroy-Savignac trouve immédiatement sa nouvelle entreprise sympathique, dirigée par deux patrons "dynamiques et complémentaires" et aux salariés "à l'engagement absolument incroyable". "C'est une véritable aventure et c'est fantastique de pouvoir la vivre", se réjouit-elle. Le terme d'aventure est d'ailleurs bien adapté à la société, en perpétuel mouvement, où les différentes directions sont nommées "chantiers". Ce qui veut clairement dire que rien n'est figé. Un esprit de start-up, quoi! Ce qui peut être déstabilisant pour une Daf. "Il s'agit de tenir sa ligne directrice et ses objectifs tout en ayant la capacité d'intégrer de nouveaux projets", indique la Daf. Ainsi, si un nouveau besoin est formulé, pour le lancement d'une recette ou le choix d'un entrepôt par exemple, la Daf n'hésite pas à chambouler un peu sa feuille de route. "Il faut se demander si telle obligation est vraiment utile, quel est le risque encouru... On accepte l'aléa en se disant qu'il est préférable de prendre une mauvaise décision que de ne pas en prendre du tout", pense Estelle Leroy-Savignac.

Ce que vous avez fait en premier: déployer un ERP !

Les enjeux auxquels Estelle Leroy-Savignac a été confrontée en premier: la mise en place d'un ERP - jusqu'à son arrivée le contrôle de gestion se faisait sur Excel - et l'internalisation de la comptabilité. "L'objectif était de structurer la direction financière et de maîtriser l'ensemble du processus financier", explique-t-elle. Elle s'est donc attelée à rechercher un ERP et à l'intégrer, puis a procédé au recrutement d'un expert-comptable. Elle a également renouvelé ses équipes pour exercer une montée en compétences.

Un conseil pour une prise de poste réussie ?

" Pour réussir ses cent premiers jours, la clé est de s'être bien préparé en amont ", avertit Estelle Leroy-Savignac. Et pas tout seul dans son coin mais en discutant avec ses futurs employeurs des objectifs du poste, de l'analyse des enjeux, de la marche à suivre, des forces et faiblesses de chacun... " Il fallait que nous soyons d'accord sur le diagnostic et la solution, résume la Daf. Le risque, sinon, est de commencer sur un malentendu et que ça se passe mal. " Ainsi, avant son embauche, Estelle Leroy-Savignac a rencontré huit fois Michel et Augustin, mais aussi ses futures équipes. " C'est important de savoir avec qui on va travailler pour s'acclimater au mieux dans la société, et réciproquement ".

Repères

Raison sociale: Michel et Augustin

Activité: fabrication de biscuits

Président: Augustin Paluel-Marmont

Création: 2004

Siège social: Boulogne-Billancourt (92)

Effectif 2013: 45 salariés

Effectif 2015: 90 salariés

CA 2013: 30 M€

CA 2015: 41,35 M€

Croissance 2015: +33 %

Croissance moyenne annuelle depuis 2007: +30 %