Mon compte Devenir membre Newsletters

Professionnels de l’hôtellerie : Le crowdlending, une solution pour financer vos besoins

Publié le par / Avec la Marketplace

L’hôtellerie fait de plus en plus appel au crowdlending pour se financer, même si ce secteur économique reste très dépendant de l’activité touristique. Et cela sur plusieurs points.

L’hôtellerie est un commerce comme un autre, pourquoi ne pas envisager d’emprunter via le crowdlending pour financer ses besoins ? Financer sa PME, sa croissance, l’acquisition de murs ou bien encore des travaux, tels sont les possibilités offertes par les plateformes de crédit participatif.

 

Le crowdlending plus souple que les banques

 

Dans la majorité des cas, les hôtels empruntent auprès des banques pour financer leur croissance et leur activité. Pourtant, les banques sont encore plus pointilleuses sur les garanties financières que devront apporter les hôtels pour pouvoir emprunter. Or, ces contraintes peuvent empêcher le développement et l’aménagement de nouveaux espaces qui pourraient garantir à l’avenir l’activité de l’hôtel. Ces contraintes financières peuvent ainsi être compliquées à réunir dans le cadre d’un emprunt bancaire.

 

Le crowdlending peut s’avérer la solution adéquate pour financer des travaux notamment. Car la principale problématique dans ce cas là est que l’hotel doit fermer tout ou partie de son activité commerciale et donc entrainer une baisse de chiffre d’affaires. Une condition que les analystes du crowdlending ont en tête mais qui n’est pas rédhibitoire pour obtenir un prêt sur la plateforme.

 

Le prêt participatif, plus rapide et plus simple

 

Faire une demande de prêt participatif sur une plateforme permet d’emprunter au minimum 100.000 euros, ce montant pouvant monter jusqu’à un million d’euros si besoin. Pour se faire, l’hôtel doit déposer son dossier sur une plateforme de crowdlending, en expliquant le projet en lui-même et les projections de chiffre d’affaires attendues. Dès ce moment-là, les choses s’accélèrent.


En une dizaine de jours l’opération de prêt est lancée sur la plateforme et financée en quelques minutes (voire secondes). Le projet est donc financer à 100% par le public, permettant ainsi de pouvoir le lancer au plus vite et éviter de perdre trop de chiffre d’affaires.

A titre d’exemple, la plateforme Look&Fin, a mené à bien une quinzaine de projets spécifiquement immobilier en France et en Belgique. Elle a levé 400.000 euros dernièrement au profit de FK Immo, un promoteur immobilier qui cherchait à compléter le financement d’un projet de rénovation. Sur un total de 6,5 millions d’euros, FK Immo a obtenu un prêt bancaire de 5 millions d'euros et s’est engagé à apporter 1,5 million d'euros en fonds propres : il a refinancé via les épargants une partie de ce 1,5 million, lui permettant ainsi de disposer de ces fonds pour d’autres projets.

De plus, en empruntant auprès d’un nombre important de particuliers, cela permet de se faire connaitre. Un résultat que peu d’entreprises envisagent au début mais qui est pourtant vérifié dans la pratique.