Mon compte Devenir membre Newsletters

La cohabitation entre crédit bancaire et crédit participatif

Publié le par / Avec la Marketplace

Financer son entreprise par de la dette est une chose commune pour vous les professionnels de la gestion financière. Mais avez-vous pensé au crowdlending pour vous apporter des fonds supplémentaires ?

 

En tant que directeur financier de votre entreprise, l’accès de cette dernière au financement est une problématique récurrente. Evidemment, le mieux est de pouvoir disposer d’autofinancement pour se développer mais c’est loin d’être le cas dans la plupart des entreprises. Votre premier réflexe est donc de vous tourner vers votre banque pour obtenir un prêt.

Dans ce cas, si l’actif à financer est un bien matériel, comme une machine par exemple, pas de problème, la banque vous ouvrira les bras en vous proposant un crédit amortissable ou un crédit bail. En revanche, les choses se compliquent lorsqu’il s’agit de financer des actifs immatériels ou encore son besoin en fonds de roulement suite à la signature d’un nouveau contrat . C’est dans ce cas que l’alternative proposée par le crowdlending apparaît comme une bonne solution.

 

Une procédure rapide et simple

 

Les plateformes de crowdfunding, qui apparaissent aujourd’hui à la fois comme des alternatives et des compléments aux crédits bancaires traditionnels, offrent un processus d’obtention de financement simplifié. En effet l’argent emprunté est mis à disposition de l’entreprise dans un délai très court. Chez Look&Fin, il faut en moyenne 10 jours pour que la demande de financement soit analysée et sélectionnée et quelques minutes seulement pour lever les fonds. A titre de comparaison le délai d’obtention d’un financement bancaire est d’environ 6 semaines en moyenne.

 

Autre avantage à passer par cette forme de financement: Aucun nantissement ni de garantie personnelle à octroyer pour obtenir un prêt. seuls les risques inhérents à l’entreprise sont analysés, le principal étant celui de la défaillance de l’entreprise qui ne pourrait plus honorer ses échéances.

 

L’absence de garantie a bien entendu un prix. En effet les taux d’intérêt sur l’emprunt participatif rémunèrent une prime de risque et sont par conséquent plus élevés que les taux bancaires actuels. Selon les plateformes et la qualité de l’emprunteur le coût d’emprunt varient entre 3% et 10% l’an.  

 

Le crowdleding, un levier auprès des banques

 

L’un des autres avantages à passer par le crowdlending, et il est loin d’être négligeable, c’est de pouvoir obtenir plus facilement des prêts bancaires, une fois un premier emprunt contracté auprès des épargnants. En effet, les prêts participatifs apportent une garantie supplémentaire aux banques, plus à l’aise pour proposer des crédits.

Dans la pratique, cette garantie supplémentaire permet à l’emprunteur  de baisser le risque global attaché à un crédit bancaire. Autrement dit, le crowdlending peut, dans certains cas, être la condition sine qua non à l’obtention d’un prêt classique. D’ailleurs, bon nombre d’opérations financées par la plateforme Look&Fin, ont permis d’obtenir des financements supplémentaires auprès des réseaux classiques.

Assimilés à des quasi-fonds propres, le crowdlending permet d’apporter une garantie supplémentaire en cas de levées de fonds propres. Surtout lorsque le climat économique est en berne ou si une crise touche le secteur de votre entreprise.

Autrement dit, le crowdlending c’est :

-       La simplicité des opérations

-       La rapidité des opérations

-       La sécurisation des opérations futures.

testez votre égibilité