Mon compte Devenir membre Newsletters

Septième erreur du reporting : Le pilotage automatique

Publié le par

Il existe 7 péchés capitaux en matière de reporting.... Le sixième était d'avoir un reporting trops succinct; le septième est de se mettre en pilote automatique. Explications.

Mise en situation

Vous venez de développer un reporting très complet qui s’adapte parfaitement à vos besoins quotidiens. Les indicateurs clés de performances (KPI) que vous avez définis sont exhaustifs et englobent la totalité de l’activité de votre entreprise. Les alertes que vous avez définis sur chacun d’eux vous permettent de réagir efficacement et de façon standardisé aux aléas de votre activité.

Au final votre reporting vous permet de gérer votre entreprise de manière pratiquement automatisée. Vous ne regardez même plus ce qui se passe autour de vous, dès qu’une alerte survient vous engagez les opérations correctives prévues et tout semble rentrer dans l’ordre.

À trop laisser les indicateurs de performance dicter votre stratégie, vous ne parvenez plus à lever la tête sur les évolutions du marché et de votre environnement. Votre stratégie perd au bout d’un temps sa pertinence, et quand vous vous en apercevez, seul un plan d’action impliquant des changements lourds permettra de remettre votre entreprise dans le droit chemin… Les indicateurs de performance également ont du totalement changer, votre reporting repart de zéro.

Analyse

L'effet pervers du reporting est de faire entrer le management dans une routine qui le délaisse de son ouverture vers l'extérieur, ainsi que de sa capacité à anticiper et à réagir de façon créative à la situation de l’entreprise.

Dans cet exemple, les indicateurs de performances sont considérés comme la finalité du reporting. Or ils doivent davantage être une base pour construire une réflexion et en fonction de celle-ci mettre en place des actions. Avoir des indicateurs positifs ne doit pas être un objectif mais un résultat.

Et donc…

Pour conserver un reporting adapté aux nombreux changements qui bousculent la stratégie de votre entreprise, organisez des réflexions collectives régulières dans lesquelles vous pourrez faire le point sur les indicateurs actuels et les nécessités d’évolution. La mobilisation des principaux acteurs de chaque service est un élément clé pour adapter le reporting aux enjeux de chacun, et le replacer dans la perspective de leur stratégie et objectifs.

A noter : télécharger le livre blanc Cegid “le pilotage agile l’outil anti-crise de la PME