Mon compte Devenir membre Newsletters

Quatrième erreur du reporting : Cumuler un maximum de données

Publié le par

Il existe 7 péchés capitaux en matière de reporting.... Le troisième était de ne se fier qu'à un seul indicateur; le quatrième ? Passer trop de temps à faire son reporting et perdre de vue l'objectif. Explications.

Mise en sitation

Vous avez élaboré votre premier reporting sur votre entreprise il y a 10 ans, et depuis, au gré des évolutions de votre environnement, vous avez ajouté différents indicateurs pour tenir compte des changements que vous avez apporté à votre activité. De plus, votre entreprise a beaucoup grandie et vous avez eu à déléguer de nombreux domaines de votre activité. Mais désirant garder un maximum de contrôle sur votre organisation, vous demandez à vos employés de récolter une grande quantité d’informations sur leur performance et leur productivité.

Ainsi le document de reporting sur lequel vous cumulez l’intégralité des indicateurs de l’entreprise a quintuplé de volume tous les ans depuis sa mise en place. Vous mettez d’ailleurs plusieurs dizaines de minutes à chaque fois que vous cherchez une information sur les performances de tel ou tel métier de l’entreprise. Les décisions que vous avez pris récemment basées sur le reporting que vous entretenez ne se sont par ailleurs par révélez d’une grande efficacité. Vous ne pouvez pas demander l’avis de vos collaborateurs sur leur interprétation du reporting car à part vous, personne ne parvient à démêler les innombrables lignes de données.

Analyse

Afin de vous permettre de visualiser rapidement la situation de votre entreprise, l’information récoltée dans le cadre du reporting doit être hiérarchisée. Cela ne doit pas seulement être le cas d’un point de vue visuel mais également en fonction des différentes personnes à qui le reporting s’adresse. Laissez les indices de productivité détaillés par unité de production à votre responsable d’usine, mais demandez lui de vous remonter les indicateurs clés qui vous permettront d’évaluer la performance de son usine. Si vous désirez en savoir davantage sur vos unités de production, alors vous aurez facilement accès à toutes les données détaillés puisqu’elles sont effectivement recueillies.

Et donc…

Votre reporting doit être rapide à lire, il doit délivrer une information succincte qui puisse déboucher sur une prise de décision ou sur une discussion avec vos collaborateurs. La multiplication des indicateurs ne permet pas d’analyser clairement la situation, au contraire elle obscurcit l’information et laisse plus d’espace à l’interprétation. Formalisés sous forme de courbes ou diagrammes, quelques indicateurs vous fourniront en revanche immédiatement l’information nécessaire à un pilotage agile.

A noter : télécharger le livre blanc Cegid “le pilotage agile l’outil anti-crise de la PME