Mon compte Devenir membre Newsletters

La trésorerie des grandes entreprises et ETI s'améliore sensiblement

Publié le par

Bien qu'impactées par le cours du dollar et les prix des matières premières, les trésoreries des entreprises de plus de 500 salariés s'améliorent, selon la dernière étude mensuelle de l'AFTE et de l'institut Coe-Rexecode.

La trésorerie des grandes entreprises et ETI s'améliore sensiblement

Si la tendance reste à confirmer dans les prochains mois, l'étude mensuelle de l'Association française des trésoriers d'entreprise (AFTE) et de l'Institut Coe-Rexecode montre une amélioration sensible de la trésorerie des ETI et grandes entreprises françaises au cours du mois dernier. En revanche, selon cette étude menée auprès d'entreprises françaises de plus de 500 salariés, l'amélioration de trésorerie d'exploitation, en progression régulière depuis la mi-2013, montre des signes de stabilisation. D'une manière générale, l'évolution constatée de la trésorerie des entreprises a été globalement conforme à celle anticipée par les trésoriers, voire légèrement meilleure.

Détente progressive des délais de paiement

Toujours selon cette étude, un répondant sur cinq estime que les prix des matières premières ont impacté la situation de trésorerie, plutôt négativement. Et pour 20 % des trésoriers, le taux de change aurait exercé une influence sensiblement négative en avril, alors que les deux mois précédents avient été marqués par une appréciation de l'euro contre le dollar.

L'enquête confirme par ailleurs la " détente progressive " des délais de paiement des clients des grandes entreprises, le solde d'opinion (écart entre réponses positives et réponses négatives) retrouvant ainsi son niveau moyen de 2010. De leur côté, les délais de paiement accordés par les fournisseurs des répondants restent inchangés. Détente également du côté de les recherches de financement, jugées plutôt faciles par une faible majorité de trésoriers.