Mon compte Devenir membre Newsletters

Jean-Michel Pérès, dg de Groupama assurance-crédit : "Nous notons des entreprises de toutes tailles"

Publié le par

De la TPE au groupe multinational, toute entité a vocation à être notée. Éclairage sur la notation réalisée par un assureur-crédit.

Jean-Michel Pérès, dg de Groupama assurance-crédit : 'Nous notons des entreprises de toutes tailles'

Quelle(s) différence(s) faites-vous entre la note émanant d'une agence de notation et celle d'un assureur-crédit ?

Pour nous, assureur-crédit, la notation est un moyen et non une finalité. Notre objectif est avant tout de déterminer si l'on prend un risque ou pas. Et si nous prenons un risque et que l'entreprise est défaillante, nous en assumons les conséquences financières en indemnisant nos assurés. Nous prenons donc un engagement qui va bien au-delà de la simple notation. Une autre différence majeure : la masse des entreprises notées est beaucoup plus importante pour les assureurs-crédit. Les agences notent des ETI et des multinationales qui ont accès aux marchés financiers. Nous, nous notons des entreprises de toutes tailles, de la TPE au groupe multinational, du commerce de quartier au grand groupe industriel asiatique. Les assureurs crédit suivent, évaluent et notent plusieurs centaines de milliers d'entreprises en France et plusieurs millions dans le monde.

Quel est le processus de notation?

Nous sommes amenés à noter une entreprise lorsque l'un de ses fournisseurs nous demande de garantir un montant d'encours pour son compte. L'échelle de Groupama Assurance-Crédit va de 0 (défaillante) à 10 (qualité exceptionnelle). Toutes les notes à partir de 4 entraînent une garantie. Nos analystes crédit effectuent un gros travail de collecte d'information externe (Inpi, Infogreffe, banques...) et interne (contacts téléphoniques et visites des entreprises). L'objectif étant d'avoir les données les plus fraîches possibles pour évaluer la solvabilité à court terme (12 à 18 mois).

Quels sont les critères pris en compte ?

Nous nous intéressons bien sûr aux éléments financiers de la société mais, notre analyse se fonde également sur notre connaissance du secteur d'activité de l'entreprise. Ce qui permet de pondérer les éléments financiers avec des éléments conjoncturels. A travers nos assurés, nous avons également une visibilité sur la qualité de paiement des entreprises que nous devons noter. La qualité de l'actionnariat est aussi prise en compte.

Pour en savoir plus sur la notation des entreprises par les banques, les assureurs-crédit, les ageances de notation, etc., nous vous proposons dans le numéro 17 de DAF magazine à paraitre en avril, un article consacré à cette question...

Yann Petiteaux