Mon compte Devenir membre Newsletters

Contrats de location: un éventail d'aides pour assurer votre transition vers IFRS 16

Publié le par

La nouvelle norme IFRS 16 entrera en vigueur au 1er janvier 2019. Le compte à rebours est enclenché. Ressources en ligne, formation, outils IT et accompagnement rapproché... Voici une sélection d'outils et de solutions pour comprendre et surtout appliquer ce nouveau standard comptable.

Contrats de location: un éventail d'aides pour assurer votre transition vers IFRS 16

La mise en conformité à la norme IFRS 16 commence à devenir un sujet d'actualité pour les entreprises ayant régulièrement recours aux contrats de location. "Les grands groupes se sont déjà saisis du sujet, constate Olivier Thireau, associé Mazars responsable de l'offre IFRS 16. Certains ont d'ailleurs décidé de s'y conformer de manière anticipée, dès le 1er janvier 2018: s'aligner sur la mise en oeuvre des normes IFRS 15 et IFRS 9 leur permet de n'avoir qu'une seule année de changements."

"Pour les entreprises cotées, il serait bien d'en faire mention dans les comptes de cette année, au moins à titre informatif, afin de préparer les marchés, car IFRS 16 peut avoir un impact important sur les états financiers, et notamment entraîner une augmentation de l'endettement", rappelle Bruno Leblanc, managing director France de l'éditeur de logiciels Sigma Conso. Quoi qu'il en soit, toutes les entreprises concernées doivent commencer à se pencher sur le dossier. Pour commencer, même si la norme IFRS 16 est assez simple à comprendre, de l'aveu d'Olivier Thireau (Mazars), il convient d'en connaître et d'en comprendre les mécanismes.

Webinaire et simulateur sur la toile

Comme souvent, Internet s'impose comme une mine d'informations. Guides pratiques, livres blancs et autres eBooks s'y trouvent aisément. Citons par exemple ceux de Mazars (Panorama IFRS 16: quel avenir pour vos contrats de location), du loueur Arval (IFRS 16 - L'impact sur votre entreprise) et de l'éditeur de logiciels CCH Tagetik (IFRS 16: l'échéance approche). Pour les télécharger, il faut parfois communiquer vos coordonnées.

Le cabinet Deloitte propose, quant à lui, un Webcast gratuit dédié au décryptage de la norme IFRS 16. Là encore, il vous faudra renseigner un petit formulaire pour accéder à la ressource en ligne. Des webinaires peuvent également être organisés sur le sujet, généralement par des éditeurs de logiciels, comme Invoke ou Sigma Conso. Youtube regorge aussi de vidéos vous permettant d'éclairer votre lanterne. N'hésitez pas à consulter par exemple la vidéo "IFRS 16 - Contrats de location - Comment piloter son projet de transition" d'EY.

Enfin, pour mesurer l'impact de la norme IFRS 16 sur les locations immobilières, le cabinet Cushman & Wakefield a mis à disposition gratuitement un calculateur en ligne, Global Occupier Metrics. "Pour de faibles volumes et des contrats simples, les calculs peuvent être faits sous Excel, indique Olivier Thireau (Mazars). Ce simulateur peut permettre de vérifier que les calculs sont justes. En revanche, les baux immobiliers avec des modifications nombreuses (surfaces, durée...) peuvent s'avérer plus complexes à modéliser sous Excel."

Maîtriser les points-clés de la norme IFRS 16 grâce à la formation

À l'approche de l'échéance, les formations se multiplient également. Deloitte propose deux modules gratuits mais en anglais sur Deloitteifrslearning.com: une formation de base et une formation avancée. Plus classique, vous pouvez opter pour une journée de formation (voire une demi-journée) en présentiel. La DFCG, par exemple, organise le 5 avril 2018 et le 21 novembre 2018 une session dédiée à l'anticipation de la mise en oeuvre de la nouvelle norme. L'occasion de rentrer dans le détail de la comptabilisation et de l'impact sur les indicateurs financiers, de s'intéresser au traitement de certaines opérations particulières comme le lease back ou encore d'évaluer l'impact de la première application de la norme.

Après la sensibilisation, place à l'action. Soyez vigilant car la mise en oeuvre peut être plus ou moins longue et complexe selon la volumétrie des contrats et l'organisation de l'entreprise. "Au recensement des contrats, l'entreprise peut découvrir l'étendue des dégâts et s'apercevoir que la mise en conformité sera plus longue que prévue", estime Bruno Leblanc (Sigma Conso).

L'impact d'IFRS 16 en un coup d'oeil

Avec la norme IFRS 16, la dette découlant d'un contrat de location sera portée au passif du bilan. En parallèle, un droit d'utilisation sera inscrit à l'actif. Tous les contrats de location n'entrent pas dans le champ d'IFRS 16. Sont exclus ceux dont la durée est inférieure ou égale à un an et ceux de faible valeur.

>> Quelles solutions pour les gros volumes de contrats de location? La suite en page 2.

Carine Guicheteau