Mon compte Devenir membre Newsletters

Le cash management ou le pilotage des liquidités

Publié le par

Le dernier rendez-vous Decrypt'Eco organisé par la Société Générale était consacré au cash management. Benoît Desserre, directeur paiements et cash management de l'établissement bancaire, soulignait l'importance de localiser ses liquidités pour pouvoir les utiliser.

Le cash management ou le pilotage des liquidités

" Le cash management est un outil aussi important pour les toutes petites entreprises que pour les grands groupes ", lance Benoît Desserre, directeur paiements et cash management de la Société Générale. Car bien gérer ses liquidités, c'est bien les utiliser. C'est faire en sorte de savoir où elles sont pour investir là où il y en a besoin. Quand on sait à quel point emprunter peut être difficile par les temps qui courent, de l'argent disponible est toujours intéressant à prendre.

Les trois principes du cash management

Selon Benoît Desserre, le cash management repose sur trois grands principes. Tout d'abord, la tenue de comptes puisque c'est là que vont entrer et sortir les liquidités. Si certaines entreprises n'ont qu'un seul compte en banque, la plupart sont multi-comptes, multi-banques et ce dans plusieurs pays. Deuxièmement, le traitement des flux. De même, des petites entreprises peuvent avoir peu de flux internes tandis que les grosses ETI et les grands groupes font face à des échanges entre la société-mère et les filiales et même entre filiales. " L'ensemble de ces mécanismes doit être géré afin d'éviter qu'on emprunte d'un côté et qu'on place d'un autre ", insiste le directeur paiements et cash management.

Ce qui nous amène au troisième point : l'optimisation du cash management. " Le principal souci du trésorier est de savoir où se trouve l'argent généré et s'il peut facilement circuler pour réduire le coût de la dette ", note Benoît Desserre qui rapporte le cas de pôles de liquidités bloqués dans un pays ou dans une entreprise à cause de taxes ou parce que le pays ne le permet pas. On appelle cela le " cash trap " : " on se retrouve dans des situations paradoxales avec des filiales en difficulté d'un côté et des filiales assises sur du cash de l'autre ".

Le cash pooling, une gestion centralisée de ses différents comptes

L'optimisation du cash management passe par le cash pooling qui permet de récupérer le solde positif et le solde négatif de ses différents comptes à travers le monde afin de gérer un seul compte. Le partenaire bancaire doit pouvoir apporter une solution simplifiée pour faire apparaître l'ensemble de ses comptes et ce dans une seule devise. " Tout est faisable mais la réglementation doit le permettre : en Afrique subsaharienne, par exemple, les flux sont taxés donc mettre en place une solution de flux automatisés appauvrirait la société ", indique Benoît Desserre.

Il revient sur le problème du " cash trap ", difficile à gérer mais fondamental pour éviter d'avoir à emprunter des liquidités dont on dispose. " Par ailleurs, l'information récupérée et traitée permet de connaître les délais de paiements et de les prendre en compte ", souligne-t-il. Le cash management s'insinue donc dans différentes problématiques actuelles des entreprises. C'est aujourd'hui plus que jamais une pratique clé.

Retrouvez la présentation de Benoît Desserre sur http://www.societegenerale.com/decrypteco/