Mon compte Devenir membre Newsletters

L'automatisation, LA priorité 2016 des responsables financiers d'entreprises ?

Publié le par

Le reporting, l'analyse, l'accès aux données financières, tout cela figure dans les priorités 2016 des Daf. Mais, selon BlackLine, qui a mené une étude auprès de responsables financiers anglais, leur vrai défi est l'automatisation des processus répétitifs et chronophages.

L'automatisation, LA priorité 2016 des responsables financiers d'entreprises ?

Priorité n° 1 : le reporting

Accroître l'efficacité et la précision de leurs solutions de reporting et d'analyse constitue la priorité de plus de deux décideurs sur cinq (45 % en 2016 contre 38 % en 2013 ) selon l'étude récemment menée par BlackLine, acteur majeur du marché des logiciels d'automatisation et d'optimisation du contrôle financier, auprès de responsables financiers.

Priorité n° 2 : les données financières

Renforcer l'automatisation (40 %) et accroître la visibilité et l'accès aux données financières (40 %) fait également partie des priorités d'une proportion croissante de ces décideurs pour l'année 2016.

La vision de Blackline

L'automatisation et le contrôle des processus financiers a reposé pour beaucoup d'entreprises interrogées sur le cloud qui permet aussi de réduire les risques liés à des erreurs humaines, et de concentrer les efforts sur des éléments stratégiques au sein de leurs départements financiers.

L'automatisation des processus chronophages et répétitifs est, selon Mario Spanicciati, Executive Director EMEA de BlackLine, un impératif conforté par la compliance: "Les décideurs financiers sont de plus en plus conscients des risques que pourrait impliquer la moindre non-conformité aux réglementations à l'heure où celles-ci se font de plus en plus strictes, c'est tout naturellement qu'ils seront amenés à automatiser ces processus chronophages et répétitifs. Nous sommes persuadés que 2016 sera l'année du déclic pour les décideurs financiers, qui adopteront résolument une démarche d'innovation et de modernisation de leur fonction".

L'étude (non disponible) a été commandée fin 2015 par BlackLine UK et réalisée auprès de 250 Daf, contrôleurs financiers et directeurs comptables d'entreprises dont le CA est supérieur à 500 millions €.