Mon compte Devenir membre Newsletters

Médiation du crédit : moins de dossiers en 2014 mais un taux de réussite plus faible

Publié le par

La Médiation du crédit a été saisie par moins d'entreprises l'année dernière (-18% par rapport à 2013) mais les dossiers arrivent dans un état plus détérioré et avec moins de chance de résolution.

Médiation du crédit : moins de dossiers en 2014 mais un taux de réussite plus faible

Avec 3.565 dossiers, dont 72% instruit avec un taux de réussite de 58%, l'année 2014 a été marquée à la fois par une baisse des saisines de la Médiation du crédit et par une moindre éligibilité des dossiers présentés, selon le rapport publié récemment par l'organisme. Créée en plein coeur de la crise en 2008, l'institution intervient auprès des entreprises confrontées à des refus de financement liés à leur activité professionnelle, à la résiliation de leurs concours bancaires existants ou qui rencontrent des difficultés avec l'assurance-crédit.

Ce double mouvement s'explique par le fait que les entreprises ont été davantage confrontées à la faiblesse de leurs carnets de commandes et à des perspectives incertaines - entravant leurs projets d'investissement et de développement - qu'à une difficulté de financement. Par ailleurs, la montée en puissance du crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE) et de son préfinancement a soulagé la trésorerie de certaines entreprises en difficulté.

Un meilleur accès au crédit pour les PME

En 2014, l'accès des PME au crédit de trésorerie et au crédit à l'investissement s'est nettement amélioré d'après les enquêtes de la Banque de France : 79 % d'entre elles ont obtenu totalement ou en grande partie les crédits de trésorerie demandés au 4e trimestre (contre 68 % au 4e trimestre 2013), tandis que 93 % ont pu obtenir le crédit d'investissement sollicité (contre 92 % au 4e trimestre 2013). Au total, la distribution globale des crédits délivrés par les banques aux PME a augmenté de 1,7 % au cours de l'année 2014 tandis que le nombre de défaillances de PME diminuait sensiblement, en correspondance avec le fléchissement des saisines de la Médiation du crédit par des PME.