Mon compte Devenir membre Newsletters

Les trésoriers se tournent vers des modes de financement alternatifs

Publié le par

Selon une étude de Demica, les trésoriers d'entreprise entendent mettre l'accent cette année sur l'optimisation des fonds de roulement. Pour cela, ils vont recourir de manière croissante à des modes de financement alternatifs.

Les trésoriers se tournent vers des modes de financement alternatifs

Optimiser les fonds de roulement. Telle sera l'un des grandes priorités des trésoriers d'entreprise en 2015. C'est ce que révèle une étude réalisé par Demica en association avec Treasury management international (TMI) auprès de 78 trésoriers et directeurs financiers d'entreprises.

En effet, selon l'enquête, 63 % des sondés entendent mettre l'accent cette année sur la mise en place d'une gestion et de prévisions de trésorerie efficaces. Le dégagement de fonds de roulement est également une préoccupation forte (60 %), de même que l'amélioration des risques associés au fonds de roulement (58 %). " Le besoin de dégager des liquidités immobilisées se fait de plus en plus sentir dans le contexte de l'après-crise, à une époque où il est devenu de plus en plus difficile et coûteux d'obtenir des prêts bancaires traditionnels ", souligne l'étude.


SFC, TRS, affacturage...

C'est la raison pour laquelle 80 % des sondés affichent un appétit croissant pour les modes de financement alternatifs. L'étude constate notamment un enthousiasme grandissant pour les programmes de financement de la supply chain (SFC) qui permettent de prolonger les délais de paiement des acheteurs tout en faisant bénéficier les fournisseurs d'un financement rapide à bas coût.

Selon l'étude, 60 % des répondants évoquent également un regain d'intérêt pour la TRS (dérivé de crédit sur transfert de rendement). Un quart des professionnels interrogés ont l'intention de mettre en place ce type de programme dans l'année qui vient. L'affacturage séduit également à nouveau. Autrefois considéré comme une solution de dernier recours, il est de plus en plus adopté par les petites et grandes entreprises. " La diversification des sources de financement grâce à des solutions de fonds de roulement n'est plus une option, mais un impératif pour les entreprises, en ce qu'elle leur permet de se doter de l'agilité financière suffisante pour répondre aux exigences d'une chaîne d'approvisionnement toujours plus mondialisée ", conclut Matt Wreford, directeur général de Demica.