Mon compte Devenir membre Newsletters

Financement des entreprises : l'affacturage en croissance, le crédit-bail en berne

Publié le par

L'Association française des sociétés financières (ASF) vient de communiquer les chiffres 2013 de l'activité de ses 300 adhérents. Un bilan en demi-teinte.

Financement des entreprises : l'affacturage en croissance, le crédit-bail en berne

Les établissements financiers spécialisés sont en 2013 à l'origine de 290 milliards d'euros d'encours de crédit, soit 20% du total des crédits au secteur privé. C'est le premier chiffre révélé par l'Association française des sociétés financières (ASF) qui vient de présenter le bilan 2013 de l'activité de ses 303 adhérents.

Fort recul du crédit-bail immobilier

Premier enseignement de ce bilan : le financement des investissements immobiliers en général enregistre une baisse de 5,3% par rapport à 2012. La palme revient au crédit-bail immobilier qui enregistre son plus fort recul depuis dix-sept ans (-15,5%). Du côté du financement des investissements immobiliers, c'est la production des Sofergie (Opérations de Crédit-bail liées au financement d'installations ou matériels destinés à économiser l'énergie.) qui tire le mieux son épingle du jeu avec une progression de 47%, contre un recul de 27,9% en 2012 - des chiffres qui s'expliquent par des opérations dans ce domaine qui sont ponctuelles et souvent d'un montant relativement importants.

Par ailleurs, les financements locatifs des investissements d'équipement des entreprises ont reculé de 3,4%, après une quasi-stagnation en 2012. L'évolution a été moins défavorable pour le crédit-bail mobilier qui ne recule que de 1,9% par rapport à l'année dernière. Tous modes de financements locatifs confondus, seul le secteur des financements de véhicules utilitaires et industriels enregistre une hausse (0,4%).

Notons cependant que les opérations réalisées sous forme de crédits d'équipement classiques marquent une très forte progression par rapport à l'année précédente (28,9%), en raison notamment d'opérations ponctuelles au montant unitaire particulièrement élevé.

Reprise de la croissance pour les sociétés de caution

Deux autres notes positives, du côté de l'affacturage et des sociétés de caution. Notons tout d'abord la reprise de la croissance des sociétés de caution (+8,4% pour les engagements hors bilan) après un ralentissement enregistré en 2011 et 2012.

L'affacturage continue lui aussi à progresser avec une prise en charge de 200,5 milliards d'euros de créances (+7,5%) dont 38,6 milliards d'euros à l'international (19% du total des opérations). Une croissance qui n'a fait que s'accélérer tout au long de l'année : la hausse de la production qui était de +2,7% au premier trimestre est passée à +6,3% au printemps puis à +8,9% durant l'été, pour enfin atteindre +11,5% au quatrième trimestre.

Au final, en 2013, l'affacturage représente 40 millions de créances prises en charge auprès de 40 000 entreprises (de tailles très diverses) pour un montant unitaire moyen de 5 000 euros.