Mon compte Devenir membre Newsletters

[Infographie] Le FEC et l'organisation comptable de l'entreprise, un nouvel outil sous-exploité

Publié le par

Depuis le 1er janvier 2014, toute entreprise doit présenter son fichier des écritures comptables (FEC) en cas de contrôle fiscal. BDO et APDC ont interrogé 350 entreprises sur leur gestion du FEC, 2 ans après sa mise en place. Beaucoup peinent à s'adapter, d'autres sous-exploitent ce fichier...

[Infographie] Le FEC et l'organisation comptable de l'entreprise, un nouvel outil sous-exploité

Indéniablement, il reste du chemin à parcourir dans la mise en place du FEC: selon l'étude présentée par BDO(1) au dernier Congrès des Daf, en dépit de l'obligation qui existe depuis le 1er janvier 2014, seules 38% des entreprises disposent de leur FEC pour l'ensemble de leurs structures. La plupart des mauvais élèves (68%) déclarent ne pas avoir réalisé de FEC car... elles n'ont pas eu de contrôle fiscal! Une excuse qui sera difficilement acceptée par l'Administration le jour où un contrôle sera diligenté, ce qui risque d'amener la société à réaliser un FEC bancal en quelques jours.

Or, si la réalisation du FEC nécessite un important travail de la direction comptable et de la DSI, services en première ligne pour un tel projet, l'étude de BDO souligne qu'il ne faut pas voir ce fichier comme une contrainte supplémentaire, mais plutôt comme un nouvel outil permettant de réaliser des analyses plus poussées sur les données de l'entreprise. Seules 10% des entreprises déclarent utiliser le FEC pour analyser la qualité de leurs pratiques comptables, alors qu'avec un FEC analysé par un système-expert (l'Administration utilise le logiciel Alto 2, et pour les entreprises, différentes solutions existent, à l'instar de GlobalView développée par BDO), "on dispose d'un matériel uniforme pour analyser le plus finement possible l'organisation comptable, quelle que soit la société concernée", révèle l'étude. Qu'il s'agisse de maîtriser les comptes de ses filiales ou de radiographier la santé d'une société cible dans le cadre d'un projet d'acquisition, le FEC constitue un nouvel outil pratique pour la Daf, qui pourrait vite devenir indispensable.

(1) "Étude FEC / Deux ans après: retour d'expérience de 350 entreprises", par APDC avec BDO. Panel des répondants: 59% d'entreprises avec un CA de moins de 50 M€, 23% avec un CA de 50 à 100 M€, 12% avec un CA de 500 M€ à 5 Md€ et 6% avec un CA de plus de 5 Md€.