Mon compte Devenir membre Newsletters

ETI familiales et investisseurs privés : des visions convergentes

Publié le par

Selon une étude de KPMG, les entreprises de taille intermédiaire et les investisseurs privés partagent une même vision s'inscrivant dans le long terme.

ETI familiales et investisseurs privés : des visions convergentes

Pas moins de 58 % des ETI familiales dans le monde sont actuellement à la recherche de financements externes. C'est ce que montre une étude de KPMG réalisée auprès de 125 entreprises familiales de taille intermédiaire et 125 investisseurs privés issus de 29 pays.

Ces entreprises familiales, qui génèrent plus de 70 % du PIB mondial, ont parfois " le sentiment que les ressources qui s'offrent à elles sont restreintes ", souligne l'étude. En effet, alors que le financement bancaire est pour 30 % d'entre elles la source de financement la plus importante, près des trois-quarts des ETI familiales déclarent que leur capacité à financer leurs projets par l'endettement bancaire est impactée par le contexte économique.

Expérience positive

Face à cela, 95 % des investisseurs privés interrogés ayant déjà investi dans une entreprise familiale témoignent d'une expérience positive. Et 62 % des investisseurs privés se déclarent intéressés par la perspective d'investir dans une entreprise familiale. " En partageant une vision à long termme, les entreprises familiales de taille intermédiaire et les investisseurs privés pourraient développer plus de synergies tout en bâtissant une relation durable et productive ", estime Christophe Bernard, responsable du réseau international " Family business " de KPMG.

D'après l'étude, les ETI familiales sont attachées à un retour sur investissement à long terme. Une aspiration partagée par les investisseurs privés, dont le choix d'investissement est le plus souvent guidé par la possibilité de dégager une plus-value à long terme.