Mon compte Devenir membre Newsletters

Quand les jeunes financiers accompagnent des start-ups bénévolement

Publié le par

La commission avenir de la DFCG a lancé une opération d'aide aux start-ups. Six entreprises ont été sélectionnées et sont conseillées gratuitement pendant un an par des jeunes financiers.

Quand les jeunes financiers accompagnent des start-ups bénévolement

Valoriser l'expertise de jeunes financiers (moins de 35 ans) en les invitant à accompagner des start-ups sur la durée. C'est l'idée originale de quatre membres de la commission avenir de la DFCG : Antoine Vinit, Sylvain Paillotin, Arnaud Meyer Poujol et Eric Boyer.

Le projet a été lancé officiellement en janvier dernier. Six entreprises ont été sélectionnées et vont bénéficier de l'accompagnement d'un duo composé d'un directeur financier et d'un contrôleur de gestion ou d'un consultant. Les start-ups seront conseillées gratuitement pendant un an au rythme d'une journée par mois en moyenne.

Levées de fonds

Les entreprises sélectionnées répondent à plusieurs critères : " avoir du potentiel, des projets à mener, être implantées en Ile-de-France et ne pas avoir de directeur financier intégré ", énumère Eric Boyer. Le jeune Daf de l'agence Cospirit accompagne et supervise pour sa part les start-ups In lusio (créateur de jeux d'aventure immersifs) et EGG one school (plateforme de cours en ligne sur les jeux vidéos).

Les conseils apportés à ces jeunes entreprises tournent souvent autour de la mise en oeuvre de levées de fonds. Mais elles peuvent aussi avoir besoin de structurer leurs process, organiser leurs fonctions supports, mettre en place des reportings...

Périmètre élargi

Pour les jeunes financiers également, l'expérience est enrichissante, chacun apportant des compétences spécifiques liées à son parcours. " L'univers entrepreneurial me plaît beaucoup, explique Eric Boyer. Personnellement, j'ai débuté ma carrière dans l'audit avant de rejoindre un ami qui créait sa start-up. J'ai ensuite intégré une PME de travail temporaire en fort développement. Aujourd'hui, au sein de Cospirit, je participe régulièrement à des projets de croissance externe et à l'accompagnement de start-ups. Je peux mettre à profit mon expérience des entreprises en forte croissance dans le secteur des services. "

L'initiative devrait être reconduite l'an prochain en élargissant le périmètre d'action aux start-ups situées en dehors de Paris.