Mon compte Devenir membre Newsletters

Après l'Euro PP, place au MiniPP

Publié le par

Afin d'ouvrir les placements privés aux PME, la société Origin lance les MiniPP. Les petites entreprises dynamiques peuvent désormais lever des financements entre 5 et 15 millions d'euros auprès d'investisseurs privés.

Après l'Euro PP, place au MiniPP

Lancés fin 2012, les Euro PP connaissent un engouement certain depuis 3 ans auprès des ETI souhaitant réduire leur dépendance aux banques. Ces "Euro Private Placements" sont des placements privés permettant aux ETI de financer auprès d'investisseurs privés un montant compris entre 40 et 250 millions d'euros.

Et pour des besoins en financement moins élevés ? Les entreprises de taille plus modeste peuvent désormais se financer via les MiniPP, des Euros PP de plus petite taille permettant de lever des financements entre 1 et 5 millions d'euros.


Besoin des PME en financement alternatif

Lancés par la société Origin Investing, les MiniPP ont pour objectif de répondre aux besoins des PME. "Le marché des Euro PP fonctionne très bien mais il est réservé aux ETI et aux grandes entreprises : on constate une moyenne de 60 millions d'euros par émission, ce qui veut dire que le chiffre d'affaire des entreprises ayant recours à l'Euro PP est en moyenne de plusieurs centaines de millions d'euros", rapporte Audrey Stewart, co-fondatrice de la société Origin Investing.

Parallèlement, les banques locales, auxquelles se réfèrent les PME, ont du mal à répondre à des besoins en financement élevés : "Un banquier local ne sait pas financer 5 millions d'euros : la demande doit remonter régionalement, il est demandé au dirigeant d'entreprise de fournir une caution personnelle... Et, surtout, la demande de financement n'est pas toujours acceptée, surtout s'il s'agit de financer de l'immatériel", constate Audrey Stewart.

Avec ses MiniPP qui permettent de financer des montants entre 1 et 5 millions d'euros, voire jusqu'à 15 millions d'euros, Origin Investing répond donc à un véritable besoin des PME en financement alternatif. Notamment pour celles qui ont des projets avec retour sur investissement à long terme.


Historique et business plan

Afin de s'assurer de la capacité à rembourser des entreprises souhaitant avoir recours au MiniPP, Origin Investing a défini plusieurs critères : "Le chiffre d'affaire doit être au moins de 10 millions d'euros et l'EBITDA doit être positif", précise Audrey Stewart. Par ailleurs, les entreprises de la banque, de l'assurance et de l'immobilier ne peuvent pas avoir recours à ces MiniPP.

Une fois ces critères remplis, Origin Investing étudie les dossiers déposés, en s'attachant à l'historique de l'entreprise et surtout à son business plan. "C'est notre valeur ajoutée par rapport aux banques qui ont du mal à étudier un business plan", estime Audrey Stewart. Autre avantage : une fois le dossier complet déposé, les fonds arrivent sur le compte de l'entreprise en seulement 30 jours.

Origin Investing commence à avoir beaucoup de dossiers qui rentrent. Une dizaine devraient être sélectionnés dans un premier temps. "Si nous avons de nombreux bons dossiers, nous trouverons facilement des investisseurs", assure Audrey Stewart.