Mon compte Devenir membre Newsletters

[En pratique] Le processus budgétaire au service de la stratégie de l'entreprise

Publié le par

Exercice exigeant, le budget demande au Daf, jusqu'à sa phase de validation définitive, de mettre en place une méthode rigoureuse, un rétroplanning efficace et des outils spécifiques. Voici comment organiser un processus budgétaire efficace en 6 étapes-clés. [Article paru dans Daf Magazine n°6]

[En pratique] Le processus budgétaire au service de la stratégie de l'entreprise

Produire une vision chiffrée de l'avenir, c'est l'ambition de tout processus budgétaire digne de ce nom. Fruit de l'échange entre les directions opérationnelles, la direction financière et la direction générale, le budget doit traduire les orientations stratégiques de l'entreprise, tout en lui fournissant des outils de pilotage efficaces.

Pour les dirigeants, le budget consiste à mettre en oeuvre la stratégie qu'ils ont décidée pour l'entreprise. Pour les opérationnels, le budget représente une occasion de repréciser leur mission au sein de leur département et de leur entreprise, d'avoir une réflexion structurée sur leur mode d'organisation, de se fixer des objectifs et de réfléchir aux moyens nécessaires pour les atteindre. C'est pourquoi les représentants des différents services sont souvent parties prenantes de l'élaboration du processus budgétaire. " La direction financière peut, à elle seule, construire un budget, en utilisant un système de ratio et en décidant, par exemple, d'une réduction de 5 % des coûts liés à la masse salariale ou en anticipant une augmentation de 5 % des ventes, souligne Aurélie Aballéa, Daf de Lush France, entreprise spécialisée dans les cosmétiques frais (voir son témoignage). Mais, dans la majorité des cas, le budget sera élaboré de façon transversale. Pour qu'un budget soit réussi, mieux vaut en faire un projet d'entreprise. "

Dans ce budget, le Daf ou encore le contrôleur de gestion de l'entreprise (plus de détails ici) va jouer un rôle majeur. " Il est le chef d'orchestre du processus ", résume Alain Banse, consultant et formateur en systèmes d'information. Il lui revient donc d'organiser la remontée d'informations, de faire passer les messages de la direction et de décider du rétroplanning et des outils requis.

Mot clés :

Manon Sandrini