Mon compte Devenir membre Newsletters

[Interview]" En 2012-2013, les PME gérées par leurs propriétaires n'ont placé que 55 % de leurs émissions "

Publié le par

Echange avec Sebastian Zank, analyste senior chez Scope Ratings, agence de notation allemande présente en France et spécialisée dans l'évaluation des PME.

[Interview]' En 2012-2013, les PME gérées par leurs propriétaires n'ont placé que 55 % de leurs émissions '

Plusieurs études montrent que les PME allemandes gérées par leurs propriétaires ont une meilleure réputation que celles dirigées par des managers externes. Lorsque ces entreprises réalisent une émission obligataire, cela se traduit-il par de meilleurs taux de placement ?

Non, au contraire. En 2012-2013 les PME gérées par leurs propriétaires n'ont placé que 55 % de leurs émissions, par rapport aux autres qui ont placées entre 70-80 % dans la même période.

Pour quelles raisons ?

Nous voyons deux explications.

Tout d'abord, les PME gérées par les managers externes sont souvent cotées en bourse, donc, elles sont une meilleure notoriété chez les investisseurs. Et elles sont plus habituées à communiquer de façon transparente vis-à-vis du marché.

Ensuite, les investisseurs institutionnels anticipent des plus grands conflits d'intérêt entre détenteurs des fonds propres et bailleurs de fonds extérieurs chez les PME gérées par les propriétaires, donc, leur focus est surtout de protéger leurs propres intérêts.

Le taux du coupon peut-il expliquer l'écart dans le taux de placement ?

Non, les différences ne sont pas significatives. Le taux de coupon des PME gérées par leurs propriétaires est même légèrement au-dessus (7,4 %) de celui des PME gérées par les managers externes (7,1 %).