En ce moment En ce moment

Le digital façonne le Daf de demain

Publié par le - mis à jour à
Le digital façonne le Daf de demain
© ©Maksim Kabakou - stock.adobe.com

BearingPoint, FI+ et CDO Alliance viennent de publier un livre blanc sur l'impact du digital sur la fonction finance. Baptisé "CFO 4.0 : CFO augmenté ou CFO ubérisé", il étudie la transformation du Daf à l'aune des nouvelles technologies.

  • Imprimer

87% des entreprises attendent un impact du digital sur la fonction finance. Voici le premier enseignement du livre blanc "CFO 4.0 : CFO augmenté ou CFO ubérisé" co-réalisé par BearingPoint, FI+ et CDO Alliance. Mais quelles formes prendra cet impact ? Quelles transformations subira la direction financière ? C'est justement à ces questions que tente de répondre cet ouvrage à travers des témoignages de CFO mais aussi d'éditeurs et de start-up.

Pour ce faire, cinq thématiques ont été définies : l'excellence opérationnelle et la robotisation des processus comptables et financiers, l'influence du Big Data et de l'analytics sur le pilotage de la performance, l'évolution du contrôle interne face à la digitalisation et aux nouveaux risques, l'avenir des ERP face à la révolution digitale, les nouveaux modes de travail des directions financières et leur impact sur la formation des équipes existantes et futures.

Des robots et des hommes

Premier sujet, donc : la robotisation de la fonction finance. Les directions financières deviennent-elles plus efficaces et productives grâce au RPA (robotic process automation ou robotisation des procédures) et à l'intelligence artificielle ? Elina Badetz, directrice du CSP comptabilité d'EDF répond sans conteste par l'affirmative : "Les automates que nous avons déployés nous ont permis de réaliser un gain à deux chiffres", rapporte-t-elle. Dans ce CSP, des automates aident les comptables dans leurs taches quotidiennes en traitant, par exemple, les e-mails fournisseurs. Un succès qui est dû au fait que, dès le début, le projet a pris en compte les problématiques humaines. "Les comptables ont été remis au centre pour analyser les process et surtout détecter les irritants afin de trouver des solutions pour les diminuer", décrit Elina Badetz.

Car, au-delà de la question de la performance, la digitalisation de la fonction finance pose la question des ressources humaines. Comment les humains vont-ils réussir à travailler avec ces robots qui vont réaliser des tâches à leur place ? Comment aider ses équipes à se transformer ? Loïc Saluden, consultant chez Lincoln HR Group, invite à bien évaluer les compétences de chacun au sein de l'entreprise, dans sa totalité.

Si de nouvelles fonctions apparaissent et que d'autres disparaissent, il existe également davantage de passerelles entre les métiers. Une remarque qu'approuve Marie Boëdec-Menard, directeur du contrôle financier groupe de Pernod Ricard. "Chez Pernod-Ricard, de nombreux financiers ont travaillé dans l'opérationnel et inversement", constate-t-elle. Si le système des passerelles inter-services peut être intéressant, la transformation des équipes va être certainement longue. "La réflexion autour des nouveaux métiers de la finance en est encore à ses débuts", reconnaît Karine Sirmain, chief finance transformation officer d'Engie. Le point de départ est selon elle de réfléchir à la stratégie de la fonction finance afin d'identifier les nouveaux métiers nécessaires.

Le Daf, chef d'orchestre de la donnée

La direction financière devra surtout se doter de nouvelles compétences capables d'analyser les données. Le livre blanc rappelle les résultats d'une étude 2017 de Gartner qui révélait que 90% des données existantes ont été créées les deux dernières années et que 88% des données ne sont pas analysées. "Le Daf souhaite devenir un business partner autour de la data", observe Alexis Sainte-Beuve, directeur commercial chez SAP. Les éditeurs, d'ERP notamment, proposent donc des outils qui permettent de mieux gérer l'ensemble de la data des entreprises mais aussi de les diffuser plus simplement.

Clara Silvestri, CFO de Microsoft, en est persuadée : "La data est la monnaie d'échange du monde digital. Le Daf doit devenir le chef d'orchestre des données et travailler avec les data scientists pour passer de l'analyse rétrospective à la prédictabilité afin de donner une vision du futur", déclare-t-elle. Elle utilise notamment des outils de datavisualisation qui permettent d'avoir accès à un forecast en temps réel en appuyant sur un bouton.

Qui plus est, présenté de façon à être facilement compréhensible par le plus grand nombre. "Les outils que j'utilise permettent de transformer des lignes Excel en textes humainement compréhensibles, en graphiques qui font ressortir les données pertinentes ou en tableaux de bord interactifs. Les données sont plus faciles à digérer", décrit-elle.

N'hésiter pas à découvrir de nombreuses autres pistes de réflexions et de solutions en téléchargeant le livre blanc ici

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Fonction finance
Econocom

Par Econocom via Marketme

Colonne vertébrale de toute entreprise et proche collaborateur du Directeur Général, le Directeur Administratif et Financier (DAF) ne se cantonne [...]