En ce moment En ce moment

Infographie Recouvrement: quels pays offrent aux exportateurs les meilleures chances de recouvrer leurs impayés?

Publié par le

Les comportements de paiement et les cadres légaux relatifs aux impayés diffèrent d'un pays à l'autre. Pour aider les entreprises à se repérer dans leurs activités à l'international, Euler Hermes publie son indice de complexité du recouvrement.

  • Imprimer

Dans une relation commerciale internationale, quel pays offre aux entreprises les meilleures chances en matière de recouvrement des créances impayées? Euler Hermes, spécialiste des solutions d'assurance-crédit, s'est penché sur la situation des créances commerciales dans 50 pays.

"Nous avons analysé la complexité du recouvrement dans 50 pays, au travers de 3 facteurs: les pratiques locales de paiement, l'efficacité des procédures de recouvrement avant insolvabilité du débiteur, et l'existence d'un dispositif efficace de procédures collectives, explique Maxime Lemerle, responsable des études défaillances et sectorielles chez Euler Hermes. En résulte une note comprise entre 0 et 100(1) qui donne une vision des modalités de recouvrement pour un pays donné. À l'échelle mondiale, le recouvrement de créances impayées s'avère particulièrement difficile, avec un indice moyen qui s'élève à 51."

La Suède, l'Allemagne et l'Irlande montrent l'exemple

Verdict: c'est en Suède, en Allemagne et en Irlande que le recouvrement des impayés est le moins complexe. La France figure également dans le top 10 des pays où le recouvrement est le moins complexe, cependant la situation se complique dès lors que le débiteur entre en procédure collective. "Tant que le débiteur n'a pas été déclaré insolvable par les tribunaux compétents, les chances de recouvrer la créance impayée dans un délai raisonnable restent bonnes, analyse Eva Sebban, responsable du département procédures collectives chez Euler Hermes France. Mais une fois que la procédure collective est ouverte (sauvegarde, redressement, liquidation), le système français favorise le droit au rebond du débiteur au détriment du créancier, qui se voit imposer des démarches complexes enfermées dans des délais impératifs très courts. Il reste néanmoins qu'un créancier diligent qui peut se prévaloir d'une clause de réserve de propriété bénéficie d'un traitement plutôt favorable en France."

Arabie saoudite, Émirats arabes unis, Malaisie: un recouvrement très complexe

À l'autre extrémité de l'échelle de la complexité, on retrouve l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et la Malaisie. "En Arabie Saoudite, la loi ne punit pas les retards de paiement, et les pénalités de retard sont interdites. En cas de recours juridique, les procédures sont longues, coûteuses et ont peu de chance d'aboutir, souligne Besa Shkembi, responsable du recouvrement export chez Euler Hermes. Le cadre juridique est tout aussi complexe aux Émirats arabes unis. Même si des mécanismes de renégociation de la dette ont été mis en place, ils restent largement sous-exploités. Le débiteur en défaut de paiement est généralement placé en liquidation judiciaire, et les chances de récupérer les créances dues s'amenuisent."

(1) 0 correspondant au moins complexe, et 100 au plus complexe.


La rédaction

Sur le même sujet

D.A.F : comment exploiter la data et en tirer profit ?
Data / méthodologie
Expensya
D.A.F : comment exploiter la data et en tirer profit ?

D.A.F : comment exploiter la data et en tirer profit ?

Par Expensya via Marketme

La data est au cœur de toutes les professions et son exploitation est à présent l’enjeu principal du directeur financier. Toutefois, avec les [...]

Les 3 défis que doivent relever les entreprises en hypercroissance
Data / méthodologie
Les 3 défis que doivent relever les entreprises en hypercroissance

Les 3 défis que doivent relever les entreprises en hypercroissance

Par Carine Guicheteau

L'hypercroissance entraîne dans son sillon nombre de difficultés à surmonter pour les entreprises. Les problématiques RH se positionnent en [...]

La rédaction vous recommande