En ce moment En ce moment

Revue de presse pour directeur financier (semaine du 8 décembre 2017)

Publié par le - mis à jour à
Revue de presse pour directeur financier (semaine du 8 décembre 2017)

Au programme de la revue de presse cette semaine: la blockchain débouche enfin sur des chatons, la place de la France dans le domaine de l'IA, retour sur la folie des ICO, le coût du RGPD et un point sur la signature électronique.

  • Imprimer

Comme toute innovation numérique, la blockchain a enfin un cas d'usage dédié aux chats

Un nouveau jeu, à la croisée des Pokémon et des Tamagotchi, a fait une entrée fracassante dans l'univers de la blockchain ces derniers jours: lancé le 28 novembre, CryptoKitties est un jeu basé sur la blockchain Ethereum qui permet d'échanger et de croiser des... chatons virtuels. Lundi 4 décembre, plus de 11% du réseau Ethereum était occupé à valider des échanges de chats. L'occasion de mieux comprendre le fonctionnement de la blockchain, de manière ludique!

La France face au défi de l'IA: pour Cédric Villani, "la France n'a pas perdu la guerre de l'IA"

La Tribune a interviewé Cédric Villani, chargé par le gouvernement de la mission Intelligence artificielle, dont le rapport doit être rendu en janvier prochain. L'occasion de faire le point sur la place de la France en matière d'IA. Pour le chercheur, l'Hexagone est la première force européenne en matière de start-up, ce qui pourrait constituer un atout majeur pour avancer dans le déploiement de l'IA.

ICO: la fin de la folie?

Nous en parlons dans notre prochain numéro, le phénomène des ICO attire de plus en plus d'entreprises. Mais l'engouement suscité par ces levées de fonds en crypto-monnaies en 2017 laisse place aux premières interrogations et désillusions. Le fondateur d'Ethereum, Vitalik Buterin, a lui-même estimé que 90% des start-up qui lancent des tokens sont vouées à l'échec. Aux États-Unis, les premiers fraudeurs commencent déjà à se faire épingler par le régulateur. Reste que l'envolée du bitcoin cette semaine (jusqu'à 15 000 euros) donne à réfléchir sur le rôle et le futur de cette cryptomonnaie.

Le coût du RGPD

La protection des données personnelles est un casse-tête dont les entreprises françaises doivent se préoccuper. En 2018, elles devraient dépenser près de 958 millions d'euros en logiciels et services divers pour se mettre en conformité avec le RGPD, le règlement européen de la protection des données. Ce chiffre, dévoilé jeudi par le syndicat professionnel Syntec Numérique, sera encore plus élevé en 2019. Il atteindra alors 976 millions d'euros. En tout, ces dépenses seront de 4,3 milliards d'euros entre 2017 et 2021.

Le point sur la signature électronique

Pascal Agosti, avocat au sein du cabinet Caprioli & Associés, revient cette semaine pour l'Usine digitale sur les effets juridiques de la signature électronique et ses niveaux de fiabilité.

Découvrez 10 emplois du futur qui n'existent pas encore aujourd'hui

La déferlante de l'intelligence artificielle et du tout numérique crée, en corollaire, une inquiétude sur l'emploi. Toutes les analyses s'accordent à dire qu'un nombre considérable de travailleurs seront remplacés dans un proche avenir par des machines. Mais ce que l'on dit moins, c'est la masse de nouveaux emplois que le monde numérique nous promet. Ils vont apparaître très vite mais certains n'existent pas aujourd'hui, et on n'en soupçonne même pas la nature. Le Centre du futur du travail de Cognizant, une grande firme de consulting IT, s'est livré à l'exercice. Il révèle une liste d'emplois que certains d'entre nous pratiqueront dans moins de dix ans.


La rédaction vous recommande

Par AirPlus

Avec la multiplication des deplacements professionnels la gestion des depenses devient un reel enjeu pour les entreprises Vous cherchez une [...]

Sur le même sujet