En ce moment En ce moment

[Avis d'expert] Consolidation et reporting : à quelles solutions s'intéresser en 2018-2019?

Publié par le - mis à jour à
[Avis d'expert] Consolidation et reporting : à quelles solutions s'intéresser en 2018-2019?
© Image Copyrighted © Andrea Danti

Face aux mutations du marché des logiciels de consolidation et de reporting, comprendre les stratégies des éditeurs permet d'en évaluer la pertinence en fonction de votre activité et ainsi faire un choix en connaissance de cause. Le décryptage d'Eric Leroy, CEO de Nell'Armonia.

  • Imprimer

Le marché des solutions pour la consolidation et le reporting est en ébullition permanente. Tous les 10 ans, les cartes des éditeurs leaders sont rebattues. Et toujours, ces évolutions de marché sont poussées par une combinaison simultanée d'évolutions technologiques et d'évolutions des pratiquesdu métier de la consolidation. A quelles solutions faut-il s'intéresser en 2018-2019 ?

Quelques rappels concernant les grandes vagues de l'évolution de ce marché :

En 1990 quelques grands leaders surfent sur la généralisation du PC en entreprise, et proposent de remplacer le crayon et la gomme par des outils qui automatisent tous les traitements complexes de consolidation. C'est l'heure de gloire des 3 C : Concept, Cerg Finance, et Cartesis, qui se partagent en France pendant 10 ans les faveurs des départements de consolidation des grands groupes, soumis aux obligations de consolider.

Début 2000, la révolution internet se couple à une évolution dans les entreprises qui commencent à concevoir la consolidation comme un exercice sain de gestion, donnant une vue globale sur la santé financière du groupe en interne, comme pour l'externe. Des éditeurs américains, dotés d'une culture de gestion forte et en pointe sur les outils web, commencent à mettre le pied dans ce marché en Europe. En particulier l'un d'entre eux : Hyperion.

Au cours des 10 ans qui suivent, le marché est dominé en France par deux acteurs qui présentent deux couleurs très marquées : Cartesis, de culture financière et plutôt "comptable", et Hyperion plutôt inscrit dans une culture de gestion. En 10 ans, chacun d'entre eux engrangera entre 30 et 40% de part de marché.

2010 : nouveau cycle. Le sujet de la consolidation commence à intéresser les "gros" du marché applicatif, en particulier Oracle et SAP. Ils y voient une opportunité pour entrer de plein pied dans le bureau du Directeur Financier... via l'acquisition des 2 leaders du marché : Oracle rachète Hyperion, SAP rachète Cartesis. Depuis, le marché de la consolidation se partage essentiellement entre ces 2 éditeurs des applications d'entreprise.

En cette fin 2018, nous sommes déjà en train de vivre le nouveau cycle de ce marché, avec deux révolutions majeures qui changent la donne, à nouveau :

· Une révolution technologique : le cloud, qui permet aux entreprises d'externaliser chez les éditeurs eux-mêmes tous les problèmes techniques liés à leur informatisation.

· Une révolution du métier : le rôle des directeurs financiers dans l'entreprise s'est élargi. Ils ne doivent plus seulement être garants des chiffres passés mais aussi être capables de piloter l'entreprise, en s'appuyant sur des outils de pilotage, et plus seulement des outils d'uniformisation des reportings.

Les DAF ont désormais besoin de solutions complètes, qui intègrent toujours l'exercice obligatoire qu'est la production des comptes statutaires en multi-normes, mais qui permettent aussi d'aller plus loin dans la finesse d'analyse, de traiter des cycles prévisionnels (budget, forecast, rolling forecast), de simuler, de modéliser.

Ces deux faits combinés engendrent une nouvelle révolution du marché, et des opportunités pour de nouveaux acteurs de niche qui commencent à percer de manière de plus en plus visible. En particulier deux d'entre eux :

· CCH Tagetik, éditeur européen récemment racheté par Wolters Kluwer, est en train de réussir depuis 2 ans une véritable percée dans les directions financières des groupes français. Un concurrent très sérieux pour les 2 grands historiques Oracle et SAP, et peut-être plus particulièrement pour SAP, puisque ce dernier a agréé CCH Tagetik comme partenaire officiel sur Hana. CCH Tagetik est donc devenu le concurrent direct des solutions de consolidation de SAP, sur sa propre technologie.

· OneStream, éditeur américain fondé par une équipe d'anciens Hyperion, est arrivé plus récemment sur le marché européen, mais affiche depuis peu en Europe et aux Etats-Unis des conquêtes impressionnantes sur les terres d'Oracle, ciblées plus particulièrement compte tenu de l'origine des fondateurs.

Ces deux éditeurs présentent trois points forts qui les différencient de leurs gros concurrents Oracle et SAP :

· Un positionnement de solution unique pour l'intégralité du pilotage de la performance, de la consolidation légale jusqu'aux simulations du contrôle de gestion, là où leurs concurrents historiques proposent des suites logicielles. Une approche plus simple, donc, pour ces deux nouveaux.

· Une proposition de déploiement "à la carte" qui peut se faire dans le cloud public, dans un cloud privé, ou sur le site du client. Ce qui permet une transition moins abrupte dans le cloud pour des groupes qui ne sont pas toujours prêts à faire ce saut. De leur côté, Oracle propose un saut direct dans son cloud public, et SAP invite ses clients à évoluer dans Hana.

· Des fonctionnalités financières "embarquées" progicialisées dans leurs solutions, qui permettent de parler "métier" (allocation, élimination...) en cours de projet, là où l'on parle souvent "technique" (script de calcul ou SQL) chez leurs grands concurrents.

Ainsi, deux logiques s'opposent aujourd'hui sur le marché des solutions de consolidation et de reporting :

· De grands généralistes historiques puissants et a priori pérennes, qui proposent des suites logicielles de pilotage, déployées dans leurs propres technologies cloud ou dans Hana. Leurs solutions actuelles sont répandues et éprouvées. Gageons que leurs solutions Cloud nouvelle génération sauront capitaliser sur leur connaissance des enjeux et impératifs de leurs clients actuels.

· De plus petits acteurs spécialisés dans le pilotage, qui proposent des solutions intégrées, et dont le déploiement peut être envisagé progressivement dans le cloud. Ils ont moins ou pas de références sur le marché français de la consolidation statutaire, mais ont pris des parts de marché significatives en Europe et dans le monde sur les 18 derniers mois. Ces nouvelles solutions, et particulièrement CCH Tagetik, ont séduit les clients français dans le domaine du controlling. Les références françaises CCH Tagetik dans le domaine de la consolidation arrivent prochainement.

Qui seront les leaders de la consolidation dans 10 ans ? Bien malin qui saurait le prédire. Mais à l'heure du choix, les directions financières gagnent à se faire accompagner pour décrypter les stratégies des éditeurs, évaluer les solutions dans leur globalité et à l'aune de leurs propres stratégies d'entreprise.

Eric Leroy est fondateur et CEO de Nell'Armonia, société de conseil experte en solutions de pilotage de la performance d'entreprise, créée en 2007.

Eric Leroy

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Business intelligence

Par Jean-Baptiste Vallet, fondateur de Digital Business School

Les start-up spécialisées en Intelligence Artificielle fleurissent. Demain, leur production transformera profondément l'emploi dans les sociétés [...]