Mon compte Devenir membre Newsletters

L’avènement du DAF de nouvelle génération

Publié le par

Le DAF, simple garant de la véracité des comptes et gestionnaire de la trésorerie, n’est plus. Il doit désormais piloter au quotidien la stratégie financière de toute l’entreprise. Les exigences d’optimisation des processus et l’émergence de l’entreprise numérique transforment en profondeur ses missions. Son périmètre d’intervention se trouve démultiplié et l’usage de nouvelles solutions technologiques s’impose.

D’une fonction support, initialement centrée sur l’expertise et l’ingénierie comptables, le DAF participe désormais activement à la création de valeur et à la performance économique. Il devient un DAF 3.0... En ce sens, de nombreux facteurs vont influer pour transformer en profondeur le métier de DAF. L’usage grandissant de la dématérialisation s’inscrit dans le cadre de cette mouvance connue par les DAF.

La dématérialisation, un nouvel allié du DAF

La transformation de la fonction Finance en une mutation durable. Pour le DAF, cela introduit un certain nombre de nouvelles exigences dans ses fonctions : il lui faut être plus performant, plus agile, plus réactif, plus technophile. Il est, comme chaque acteur de l’entreprise, un véhicule de son image de modernité auprès de l’ensemble des partenaires de l’entreprise (partenaires financiers, clients, fournisseurs, ...).
La dématérialisation participe à l’ensemble de ces nouvelles exigences. Au-delà, elle contribue à améliorer la transparence financière, la traçabilité et à optimiser la gestion des risques et de la fraude.

 
Dématérialisation des documents comptables : un marché en mutation


 Une lame de fond est en train de bouleverser la donne sur le marché de la dématérialisation : trois tendances lourdes ont transformé l’adéquation des offres aux contraintes des entreprises.
- Des offres devenues très accessibles
Les offres se sont considérablement simplifiées, sans pour autant transiger sur la performance ou l’adéquation fonctionnelle aux problématiques des entreprises. Ainsi, elles deviennent plus aisément accessibles à des structures de plus petite taille qui y voient un avantage économique. Le temps où la dématérialisation était réservée aux grands donneurs d’ordres qui brassaient d’énormes volumes de factures est révolu.
- Une approche intégrée
Les interfaces avec le système d’information client sont embarquées en standard au sein de ces nouvelles offres, par le biais de connecteurs packagés. Ce nouveau concept facilite grandement l’intégration des solutions de dématérialisation avec les outils comptables et ERP du marché car ils permettent, sans coûts additionnels, de gérer l’intégration automatique des factures et des écritures dans le système.
- Une adéquation économique
Il n’y a plus de barrières financières à l’utilisation de ces technologies. Avec la montée en puissance du SaaS, le client paye à l’usage, n’a aucun investissement à réaliser pour démarrer son projet (ni matériel ni ressources informatiques) et bénéficie d’une totale flexibilité pour s’adapter aux variations de volumétrie.
 
Plus personne ne conteste le fait que les composantes numériques des entreprises vont former les socles fondamentaux de leur performance. Si la dématérialisation est la première brique pour avancer vers l’entreprise numérique, alors elle constitue le nouvel allié du DAF pour y jouer un rôle de premier plan.