Mon compte Devenir membre Newsletters

La simplification de l'informatique améliore les résultats des entreprises

Publié le par

Selon une nouvelle étude d'IDC, une informatique trop complexe diminue les profits, pénalise la croissance et restreint la capacité à innover.

La simplification de l'informatique améliore les résultats des entreprises

En moyenne, les entreprises étudiées ont bénéficié d'un avantage annuel de 83 millions de dollars en réduisant la complexité de leur informatique. C'est aussi simple que ça ! Ces entreprises ont également bénéficié d'autres avantages tels que des délais de commercialisation plus courts, un meilleur service client et la possibilité d'affecter leurs équipes informatiques à des projets plus stratégiques. C'est en effet ce qui ressort de l'étude IDC commanditée par Oracle et intitulée "Simplifier l'informatique pour améliorer les résultats de l'entreprise et augmenter son retour sur investissement". Cette enquête analyse les défis que représente la complexité de l'informatique pour les organisations actuelles.

83 millions de dollars à la clé

Pour le service informatique, ces défis sont multiples : augmentation des coûts d'exploitation, diminution de la productivité des équipes et réduction de la capacité à offrir de hauts niveaux de service à l'entreprise. Pour le reste de l'entreprise, la complexité de l'informatique entraîne une diminution des profits, de l'innovation, de la satisfaction des clients et des utilisateurs ainsi que de la compétitivité. En menant à bien différents projets de simplification de l'informatique, les entreprises ayant participé à l'étude ont gagné 3 610 dollars par utilisateur et par an. Les entreprises étudiées comptant en moyenne 23 000 utilisateurs pour leur informatique, cela représente un avantage annuel total de 83 millions de dollars.

Parmi les initiatives prises par ces entreprises pour simplifier leur informatique, on trouve notamment la migration dans le cloud, l'investissement dans des systèmes intégrés ou encore le remplacement d'anciens systèmes par des applications modernes. En effet, la plupart des entreprises participantes pensent que pour simplifier réellement l'informatique, elles doivent remplacer leur infrastructure périmée par un environnement plus simple, moderne et consolidé, mieux à même de répondre à leurs exigences actuelles.