Mon compte Devenir membre Newsletters

La comptabilité, l'un des premiers modules déployés dans les ERP

Publié le par

Avec une note de 6,4/10, les entreprises se disent plutôt satisfaites de leur ERP d'après l'étude ERP Survey 2016. Et si la comptabilité reste l'un des tous premiers modules déployés, c'est qu'il contribue largement - d'après les répondants - à la performance de l'entreprise. Décryptage.

La comptabilité, l'un des premiers modules déployés dans les ERP

Plus d'une fois sur dix, le déploiement d'un ERP dans l'entreprise est géré par les fonctions financières. Tel est l'enseignement principal de l'étude ERP Survey 2016 du cabinet CXP réalisée auprès de 747 entreprises de toutes tailles*. La comptabilité s'impose d'ailleurs comme l'un des premiers modules installés (69 %), après les achats (78 %) et la gestion commerciale (70 %). D'après les répondants, ces trois modules boosteraient le plus la performance de l'entreprise en générant des ROI multiples, notamment en terme organisationnel.

Fiabilité et richesse fonctionnelle au rendez vous

A la recherche d'ERP structurants, les entreprises se disent -in fine - plutôt satisfaites de leur solution avec une note moyenne de 6,4 / 10. La fiabilité et la richesse fonctionnelle de l'outil sont le mieux noté par les répondants (7,09 / 10 pour l'une et 6, 87 / 10 pour l'autre) a contrario de l'évolutivité (6,01) et la possibilité d'utiliser des fonctions en mobilité (5,21). L'ergonomie est globalement notée à 6,31 et les services d'assistance (hotline, maintenance...) à 6,56.

Si dans près de la moitié des cas, le logiciel a été déployé par l'éditeur lui-même, un quart des répondants ont eu recours à un intégrateur. Quid des critères de choix de ce dernier ? Les répondants en citent trois principaux : sa compréhension des besoins métier, sa capacité à atteindre les objectifs quelles que soient les difficultés et ses compétences techniques. Les entreprises attendent notamment de l'intégrateur et surtout de ses équipes consulting, qu'elles maitrisent totalement le logiciel, aient une connaissance du métier du client, et enfin respectent le cahier des charges lors de la mise en oeuvre de l'outil.

Meilleur respect des engagements

L'étude note une légère amélioration du respect des engagements aussi bien en terme de budgets et délais. Ainsi, pour 47% des répondants, le budget initial est respecté ou dépassé de 20 % (contre 44% des répondants en 2015). Dans un cas sur deux, le délai initial de déploiement est respecté ou dépassé de moins de 3 mois.

D'une manière générale, la première installation du progiciel remonte à plus de cinq ans dans une entreprise sur deux (53%), et même à plus de quinze ans pour un tiers d'entre elles. Dans une très large majorité, la dernière mise à jour date de moins d'un an (56%) ou de trois ans (28%). Enfin, trois répondants sur quatre assurent qu'ils conserveraient leur éditeur actuel en cas de nouveau projet, et 62 % qu'elles feraient appel au même intégrateur.

* " L'étude ERP Survey 2016 du CXP a été réalisée dans le cadre du salon ERP'2016 qui se tiendra à Paris Expo Porte de Versailles du 20 au 22 septembre 2016 (250 exposantes, plus de 6 000 visiteurs et plus de 3 000 auditeurs aux conférences et ateliers)