Mon compte Devenir membre Newsletters

[Tribune] Les achats responsables pour développer chiffre d'affaires, marge et valeur

Publié le par

La maîtrise des coûts et la chasse aux coûts indirects et aux litiges sont des leviers clés pour améliorer le CA, la marge et la valeur de l'entreprise. Pour ce faire les achats responsables doivent en mode résultats quantifiés, avec en maître d'oeuvre, le Daf!

[Tribune] Les achats responsables pour développer chiffre d'affaires, marge et valeur

Au delà de leurs aspects sociétaux et environnementaux, les achats responsables peuvent contribuer à la performance opérationnelle des entreprises : maîtrise durable des coûts, réduction des risques d'image et réglementaires et développement d'avantages concurrentiels voire de revenus complémentaires. Pour développer le plein potentiel d'une telle démarche, à l'identique d'une approche qualité, l'entreprise doit mettre en place une organisation efficiente reposant sur l'implication de ses collaborateurs et la mesure des actions menées grâce à une solution d'e-procurement. Tour des horizons des pistes de progrès d'une démarche d'achats responsables !


Structurer et partager les informations achats : le socle fondamental

Nul ne remet en question l'importance des achats responsables et de la tendance de fond qu'ils représentent au sein des grands comptes et des ETI, vis à vis de leurs clients, particuliers ou professionnels. Cependant, s'ils ne s'intègrent pas parfaitement à la stratégie poursuivie par l'entreprise, quel que soit la taille de celle-ci, ils ne resteront qu'une famille d'achats en marge des autres achats. Force est de constater qu'une démarche d'achats responsables, à l'image de la qualité, repose sur un référentiel unique et partagé au sein de l'entreprise. C'est bien à partir de ce référentiel commun que cette démarche ambitieuse se développe pour toutes les familles d'achats et au-delà des murs de l'entreprise car elle s'inscrit pleinement dans la stratégie globale poursuivie.


Maîtrise durable des coûts : une priorité

Pour conforter sa légitimité, la démarche doit optimiser les coûts, en intégrant la notion de coût global. Il s'agit pour la direction administrative et financière d'aller au delà du prix d'acquisition du bien ou du service en analysant et en anticipant, par famille, le coût de fonctionnement, de maintenance jusqu'à la fin de vie ou la rupture de contrat. A ce titre, au delà du cycle d'achat, une solution logicielle s'avère primordiale pour automatiser la gestion complète du cycle de vie des actifs : alimentation automatique, description technique & administrative, gestion des coûts d'exploitation, valorisation du parc & budgets, maintenance préventive, curative & prédictive. Un exemple concret de l'apport d'une solution en chiffres : une réduction de 43% du papier, une économie annuelle de 13 000 euros du changement du toner et 19 000 euros de prestations de maintenance au sein de Cargill. A cela s'ajoute la diffusion de nouveaux modes de consommation comme la consommation collaborative, gage d'optimisation du taux d'utilisation, le partage des ressources... A nos yeux, 75% à 80% des économies possibles résident au sein de l'entreprise et non au sein des fournisseurs ; acheter non pas moins mais mieux au " juste besoin " !


Cartographie des risques et litiges : un levier clé

Un des piliers de la démarche d'achats responsables repose sur une cartographie pertinente des risques produits/fournisseurs, tableau de bord d'excellence opérationnelle. Or, la direction administrative et financière est en première ligne pour renforcer la protection contre les risques et litiges, des défaillances fournisseurs allant des ruptures de stocks aux impacts d'image, voire aux pénalités réglementaires. Une nouvelle fois, la solution logicielle transversale, et surtout le référentiel qui en découle, s'imposent pour structurer un volume important d'informations, automatiser les procédures de référencement et mesurer les résultats. Dans une démarche d'équité financière vis à vis des fournisseurs, aucune rupture ne doit survenir entre réception de commandes et paiement des fournisseurs. Responsabilité sociétale oblige, les entreprises ne peuvent omettre qu'un tiers des factures est payé en retard et cause 25 % des faillites en France !


Création de valeur : les bénéfices à moyen terme

Autre axe et non des moindres, la création de nouveaux revenus et de valeur au sein de l'entreprise donne une nouvelle dimension à la démarche d'achats responsables. Au regard des dépenses que représentent la sous-traitance, la R&D..., la DAF doit contribuer à la performance opérationnelle de l'entreprise en lui permettant de développer des avantages concurrentiels comme l'éco-conception, de conquérir de nouveaux marchés grâce à l'innovation conjointe avec les fournisseurs et d'améliorer la compétitivité hors-prix grâce à l'augmentation de la qualité des achats. La DAF ne peut que s'appuyer sur une solution logicielle qui lui garantit une mesure de l'innovation et de la qualité fournisseurs, une traçabilité " sans faille " et un pilotage par objectifs.


Les entreprises européennes peuvent véritablement tirer profit d'une démarche d'achats responsables, en sortant du schéma traditionnel et désuet : achats économiques versus achats écoresponsables. Or, un nombre limité, surtout dans les PME/PMI qui constitue une grande partie du tissu économique de notre pays, mène des initiatives fortes de ce domaine. Elles ont la possibilité de se rapprocher notamment d'associations professionnelles comme l'OBSAR pour les accompagner et relever ce nouveau challenge de développement durable et générateur de revenus ! Au Daf d'en prendre l'initiative?

L'auteur

Patrick Hett


Homme de défis et sportif de haut niveau, Patrick Hett, 50 ans, dispose d'une expérience de plus 25 ans dans l'édition de solutions logicielles résolument métiers. Dirigeant-Fondateur de l'éditeur KIMOCE, Patrick Hett accompagne depuis 1991 les entreprises dans la valorisation de leurs services supports, toutes tailles et secteurs confondus.